TRICK OF LIFE (The Hoosiers) : Un bon verre de punch

tricktolifethehoosiersTout le monde n’a pas la chance d’être Led Zeppelin ou The Pink Floyd. Mais ce n’est pas pour ça que l’on a pas le droit de faire de la musique et même de la bonne musique. Pour cela, il faut du punch, de l’enthousiasme et si possible ne pas trop se prendre au sérieux. Cela peut sembler simple, mais ce n’est pas donné à tout le monde. Heureusement, c’est bien le cas de The Hoosiers et de leur album Trick to Life.

The Hoosiers est un groupe anglais, composé de Irwin Sparkles au chant et à la guitare, de Martin Skarendahl à la basse et de Alfonso Sharland à la batterie. Leur premier single, Worried About Ray, sorti en 2007 a tout de suite connu un grand succès en Grande-Bretagne, succès confirmé avec le deuxième, Goodbye Mr A. Leur carrière était lancée avec ce premier album, Trick to Life, auquel s’est ajouté depuis deux autres.

La musique de The Hoosiers est à ranger dans la case pop-rock, ou indie-rock, ou indie-pop, ou indie-pop-rock… Enfin comme vous voulez. C’est avant tout à placer dans la catégorie bonne musique qui donne envie de taper du pied. Peut-être pas tout à fait de sauter partout, mais pas très loin. Leur style est dynamique, plein d’entrain et plutôt festif. Ils interprètent tous leurs morceaux avec beaucoup de conviction, d’enthousiasme et d’énergie et ce de manière plutôt communicative. Bref, ils se donnent à fond et font avec ce qu’ils ont.

Je ne veux pas laisser entendre par là que The Hoosiers ne possède pas des qualités de maîtrise purement artistique. Ce sont de vrais musiciens qui ne misent pas non plus tout sur leur énergie. Mais c’est sûr que Trick to Life n’est pas non plus un album révolutionnaire. Plusieurs morceaux se ressemblent quand même pas mal, même s’ils savent aussi changer de rythme et donner à leur musique des airs plus mélancoliques ou sombres. Bref, c’est du bon rock et si ce n’est pas totalement inoubliable, cela ressort quand même largement du lot.

Il suffit de regarder un de leur clip pour voir que The Hoosiers ne se prennent pas trop au sérieux. On est loin des fausses rock stars torturées sans que l’on sache pourquoi. Ici, l’ambiance est plutôt festive et joyeuse et ça se ressent tout au long de Trick to Life. Là encore, ce ne sont pas les seuls à avoir ce genre d’attitude, mais c’est tellement mieux que le rock sinistre à force d’oublier de se lâcher que l’on apprécie vraiment l’écoute de cet album.

Trick to Life est très homogène en qualité. Tous les titres ne sa valent pas, mais aucun n’est vraiment à jeter. Tout juste, certains sont plus en retrait, aussi parce qu’ils ressemblent à plusieurs autres de ce même album. Personnellement, je retiendrais avant tout leur premier single, Worried About Ray qui résume très bien leur style, mais aussi Clinging on for Life, une ballade épurée qui permet d’apprécier la très belle voix de Irwin Sparkles, qui est donc aussi performante dans l’énergie que posée sur une belle mélodie.

Trick to Life de The Hoosiers n’a pas changé la face du rock, mais nous livre un petit moment d’énergie et de joie musicale très appréciable.

Pour finir, regardons de plus près les titres que l’on trouve sur cet album.

1.: Worried About Ray
Un premier single dynamique et entraînant.

2.: Worst Case Scenario
Un morceau très enjoué, dynamique et sympathique.

3.: Run Rabbit Run
Plus triste, plus lent, mais encore très réussi.

4.: Goodbye Mr A
Un titre toujours énergique, mais plus en retrait que les précédents.

5.: Sadness Runs Through Him
Chanson plus mélancolique et une nouvelle fois très belle.

6.: Clinging on for Life
Une ballade épurée qui permet de bien apprécier la voix.

7.: Cops and Robbers
Un rock brillant, enthousiasmant et entraînant.

8.: Everything Goes Dark
Un morceau sobre et un tantinet sombre, parfaitement maîtrisé en tout cas.

9.: Killer
Un titre plus groovy, moins rock, mais cela reste très bon.

10.: Trick to Life
Un rock un peu martelé, mais qui conserve son énergie.

11.: Money to Be Made
Une ballade épurée, mais sans grand relief.

12.: Feeling You Get When, Feeling You Get When (hidden track)
Un morceau évanescent qui sonne comme un au revoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.