DISQUE N°1 (Les Vedettes) : Un petit coup de coeur

disquen1lesvedettesJe me rappelle très bien où j’étais quand j’ai entendu pour la première fois Joey Starr à la radio. Je ne parle pas de l’ancien chanteur de NTM, mais de la chanson du groupe Les Vedettes. J’étais dans ma voiture entre Versailles et St Quentin en Yvelines. Bon, ce n’est pas le plus important, mais je me souviens surtout que j’ai eu tout de suite le réflexe de mettre le son plus fort et je n’ai pu m’empêcher de secouer la tête… Enfin pas trop fort non plus, au volant, ça peut être dangereux. Tout cela remonte à 2008, j’aurais donc mis un peu de temps à découvrir leur premier album, sobrement appelé Disque n°1.
 
Les Vedettes est composé de 8 filles, sous l’égide de Philippe Katerine, dont on retrouve largement l’esprit, en un peu moins absurde tout de même. Disque n°1 a reçu de très bonnes critiques à sa sortie, mais après la diffusion de Joey Starr à la radio, aucun second single n’est venu prendre le relais et on n’a depuis plus trop entendu parler du groupe. C’est dommage, tant ces jeunes filles font preuve d’enthousiasme et de fraîcheur.
 
Il faut bien le dire, cet Disque n°1 est un petit coup de cœur. Je vais donc essayer de rester objectif et ne pas trop m’emballer. Commençons par les textes. Evidemment, ce n’est pas du George Brassens. C’est même parfois assez basique. Ca parle du quotidien et pas mal de sexe. C’est donc léger et provoquant, parfois cru, jamais vulgaire. Ca arrache surtout pas mal de sourires. Ca tombe bien, c’était a priori le but. Bref, les Vedettes ne nous offrent pas vraiment de grande poésie, mais nous font partager beaucoup de situations vécues avec humour, charme et un rien d’érotisme (enfin c’est peut-être un bien grand mot).

Les instrumentations de Disque n°1 ont quant à elle deux grandes qualités. Déjà, elles sont toujours enjouées, pleines d’une énergie particulièrement communicative. Pas forcément hyper complexes, mais avec cette légèreté qui colle très bien aux textes. On est une nouvelle fois plus dans l’enthousiasme que dans la création artistique aboutie et maîtrisée, mais comme cela fonctionne, on ne voit rien à y redire. Bref une musique qui ne se prend pas la tête, mais qui nous donne envie de secouer la nôtre.
 
Ensuite, elles sont aussi très variées. Car simplicité n’est pas du tout synonyme d’uniformité. Cela reste toujours un peu sur le ton de la parodie, mais les Vedettes explorent de nombreux genre musicaux sur Disque n°1. Pop, rock, électro, ballades tirant au gré des plages sur les années 70, 80 ou 90. Cette diversité est particulièrement appréciable et montre que les jeunes femmes en ont sûrement plus sous la semelle que ce que peut laisser penser la légèreté de leur musique.
 
Le meilleur titre de Disque n°1 reste son principal single, Joey Sarr. J’ai aussi une tendresse particulière pour Vive papa ! au texte méchamment drôle et à la musique qui ressemble à un hommage de l’œuvre des Beach Boys. J’aime aussi beaucoup Grand Con, Comme dit Daddy, Mdma, Première Fois et Bouge ton Pet. A côté de ça, il n’y a pas grand chose à jeter, tout juste les titres New York City et Gangbang.
 
Avec toutes ses qualités, Disque n°1 est un album qui en appelle beaucoup d’autres. Pour l’instant, ça n’en prend peut-être pas le chemin et on ne peut que le regretter.
 
1-V.E.D.E.T.T.E.S
Morceau introductif interprété comme une chorale de cheerleaders.
 
2-Futur hot-dog
Du punk rigolo et rafraîchissant.
 
3-Grand con
Des paroles provocantes…. mais qui sentent le vécu.
 
4-Ta vie est pourrie
Un côté années 80 pour ce rock sur le quotidien.
 
5-Vive papa!
Les joies de la vie de famille revisitées par cette succulente parodie des Beach Boys.
 
6-Comme dit daddy
Une pop sucrée, sexy et sympathiqu
 
7-New-York City
Un peu lancinant et moins percutant.
 
8-Mdma
Un retour au sucré et qui fonctionne plutôt bien.
 
9-Nadia’s song
Un morceau plus épuré, où le texte se pose sur une petite mélodie. Mais le charme continue d’agir.
 
10-Y’a pas un mec
Un titre électro rigolo avec Philippe Katerine.
 
11-Joey Starr
Un single entraînant et énergique.
 
12-Première fois
Une petite ballade guillerette et provocante.
 
13-Gangbang
Un morceau lancinant et sans intérêt.
 
14-Bouge ton pet
Un morceau sympa, qui ne se prend pas au sérieux, à l’image de l’album.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.