MISS METEORES (Olivia Ruiz) : Talent confirmé

missmeteoresoliviaruizLa télévision, la télé-réalité et la Star Academy en particulier n’ont pas apporté grand chose au monde, à part peut-être une génération encore un peu plus lobotomisée que la précédente. Mais elle nous a tout de même permis de découvrir un vrai talent, qui a eu la bonne idée de ne pas gagner, mais d’aller vivre sa vie et sa carrière. J’ai nommé Olivia Ruiz et plus précisément, son troisième album, Miss Météores.

Olivia Ruiz a donc été demi-finaliste de la première Star Academy, éliminée par Jenifer, ce qui prouve que les spectateurs de TF1 n’ont décidément aucun goût. Deux ans plus tard, en 2003, elle sort son première album, J’aime Pas l’Amour qui passe relativement inaperçu. Le succès viendra avec le deuxième, la Femme Chocolat, sorti en 2005, écrit avec les chanteurs des Têtes Raides, de Tryo et surtout Mathias Malzieu de Dionysos, devenu son compagnon dans la vie. Ce CD s’écoule à 1 100 000 exemplaires (contre 80 000 pour le premier). Miss Météores, sorti en 2009, confirme son statut de valeur sûre de la chanson française (400 000 exemplaires vendus).

Miss Météores reprend tout ce qui avait si bien marché dans La Femme Chocolat. Seuls les textes sont un peu moins bons, avouons-le. Les principaux singles sont sympas mais moins inoubliables que J’traine des Pieds par exemple. Le titre phare Elle Panique est sûrement le plus réussi. On pourra d’ailleurs remarquer qu’il traite lui aussi du temps qui passe, en mode inquiétude cette fois-ci et non nostalgique. Mais c’est un peu plus direct, moins poétique. Cependant, on retrouve cet humour, ce second degré qu’elle partage évidemment avec Dionysos, même si ses textes ont un vrai sens, beaucoup plus ancré dans le quotidien.

Olivia Ruiz a évidemment gardé sa voix dans Miss Météores. Cette dernière dégage une vraie personnalité et n’a pas la tonalité claire des interprètes formatées. Elle n’a pas non plus la voix grave ou cassée des chanteuses folk ou country. Elle se situe un peu entre les deux, pouvant monter dans les aigus ou monter dans les graves, sans forcément atteindre des hauteurs ou des profondeurs abyssales. Elle propose un timbre bien à elle, auquel on peut parfois reprocher un manque de maîtrise ou d’harmonie, mais au moins ne sonne pas comme tant d’autres.

Les instrumentations restent relativement simples. Elles constituent vraiment un support aux textes et au chant, et jamais les musiciens ne se lancent dans de longs solos. Elles insufflent l’énergie nécessaire aux titres pour que Miss Météores s’écoute avec un réel plaisir au-delà de la compréhension des textes. L’album comporte aussi un certain nombre de chansons en anglais et même une en espagnol, où les accompagnements sont souvent plus dynamiques et élaborés. Après, on peut trouver qu’elle chante avec un fort accent français, mais ce n’est pas forcément très gênant.

Miss Météores se démarque surtout par sa densité et sa diversité. Les titres ne se ressemblent vraiment pas et ils sont tous de grande qualité. Encore une fois, il manque peut-être de vrais tubes à mettre en avant, en dehors de Elle Panique, mais l’ensemble se tient et offre un vrai bon moment de bonheur musical. Un album à la fois abouti et sympathique qui démontre que le talent d’Olivia Ruiz n’est pas encore en train de s’essouffler.

Miss Météores reste donc un très bon album, qui confirme tout le bien que l’on pensait d’Olivia Ruiz. On attend la suit avec impatience.

Pour finir, faisons le tour des titres que l’on trouve sur cet album.

1.: Elle Panique
Le principal single, une chanson très sympa sur le temps qui passe.

2.: Les Crêpes Aux Champignons
Un son plus rock, mais toujours le même humour au second degré.

3.: Belle A En Crever
Un texte plus poétique, plus sombre, mais le résultat est toujours très bon.

4.: Spit the Devil
Un morceau plutôt country en anglais. Très sympa car la voix colle parfaitement.

5.: Les Météores
Un titre triste avec de l’émotion.

6.: Mon Petit Á Petit
Une alternance entre douceur et rock, qui donne un très bon résultat.

7.: When the Night Comes
Une duo en anglais pour une très belle chanson douce et mélodique.

8.: Le Saule Pleureur
Une instrumentation guillerette et joyeuse, malgré un texte plutôt triste.

9.: Quedate
Un duo en espagnol très sympa.

10.: La Mam’
Un titre plus fantaisiste, plus brouillon aussi, mais la voix fait tout de même la différence.

11.: Don’t Call Me Madam
Un rythme tropicalo-rock pour ce très bon titre en anglais.

12.: Peur Du Noir
Une chanson mélancolique sur l’enfance.

13.: Eight O’Clock
Un duo en anglais, très mélodique, un simple air de piano.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.