THE GHOST OF YOU AND ME (Colin Blunstone) : Guimauve musicale

theghostofyouandmecolinblunstoneAu cours de mes découvertes musicales, il m’est arrivé d’écouter des artistes en me disant mais « qui est ce jeune qui n’en veut ?! », avant de découvrir qu’il s’agit en fait d’un très vieux routier, dont la carrière m’avait pour l’instant échappé. Cela peut constituer parfois de très belles rencontres, comme le dieu de la folk-country, Neil Diamond. Ou parfois, des moments de consternation musicale comme avec The Ghost of You and Me de Colin Blunstone.

Colin Blunston est un chanteur anglais qui a commencé sa carrière dans les années 60, ce qui commence à ne pas remonter à hier. Il a débuté avec le groupe The Zombies, qui se sépara en 1968. Il mène depuis une carrière solo qui l’a conduit à sortir 12 albums, dont un live et un en duo avec Rod Argent. C’est assez peu pour une carrière de près de 45 ans. Ce qui est rare est souvent précieux. Là, je suis moins sûr…

Bon vous l’aurez compris, je n’ai pas du tout apprécier The Ghost of You and Me, album sorti en 2009. Ce n’est pourtant pas réellement mauvais, simplement désespérément plat, mou et sans relief (ce qui est à peu près la même chose que plat, je l’admets, mais j’aime bien livrer les qualificatifs par trois). Un enchaînement de ballades relativement monotone, sans âme et surtout sans aucune originalité. Bref, ça ressemble à de la guimauve musicale.

Les instrumentations essayent pourtant bien de donner un peu de variété aux titres que l’on trouve dans The Ghost of You and Me. On alterne notamment cordes et piano. Le problème est que, quand on passe de l’un à l’autre sur deux titres consécutifs, on a vaguement l’impression d’écouter quelque chose de différent. Mais quand deux titres se suivent avec le même accompagnement, on retombe dans cette totale monotonie présentée globalement par cet album.

La voix manque à la fois de profondeur et de conviction. Du coup, l’émotion est le plus souvent absente, ce qui est embêtant quand on semble ne savoir que proposer des ballades. Même quand il fait un effort à ce niveau-là, comme sur le titre Dance with Life, on n’atteint toujours pas des sommets. Toute la virtuosité artistique ne peut vous toucher si la musique qui est en est issue ne vous touche pas, ne vous parle pas. C’est malheureusement exactement le cas de ce The Ghost of You and Me, qui laisse froid et indifférent.

Si on doit tout de même positive, on pourra retenir un titre. Le seul à vraiment sortir du lot, Any Other Way. C’est le seul de The Ghost of You and Me à ne pas être joué sur le rythme ballade à la guimauve. Ce n’est pas forcément plus entraînant, mais au moins le morceau possède un minimum de personnalité et surtout d’intérêt. Cela démontre surtout que Colin Blunstone est capable de nous livrer autre chose. On peut imaginer qu’il l’a déjà fait, sinon il n’aurait pas connu une carrière s’étendant sur cinq décennies.

The Ghost of You and Me de Colin Blunstone ne présente donc pour moi pas le moindre intérêt. C’est peut-être cruel pour un artiste sexagénaire, mais la vie est dure parfois !

Pour finir, faisons un tour rapide des titres de The Ghost of You and Me.

1.: The Ghost of You and Me
Une ballade qui donne tout de suite le ton guimauve.

2.: Follow
Un peu plus rythmé.

3.: Dance with Life (The Brilliant Light)
Plus d’émotion dans la voix, sans que ça ne casse trois pattes à un canard.

4.: Second Avenue
Du piano en accompagnement, ça change…un peu.

5.: Beginning/Keep the Curtains Closed Today
Des cordes cette fois-ci.

6.: Any Other Way
Toujours sur un fond de cordes, un titre pas sur le rythme de la ballade. Une chanson épurée et dynamique pas mal du tout.

7.: Now I Know I’ll Nevet Get Over You
Un retour à la guimauve.

8.: Feels Like Rain
Toujours sur le même ton.

9.: Love Left a Long Time Ago
Plus de conviction, mais ça ne va pas chercher bien loin.

10.: The Sun Will Rise Again
Une ballade chiante pour finir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.