KRONDOR : L’ENTRE-DEUX-GUERRES, TOME 1 : PRINCE DE SANG (Raymond E. Feist) : 20 ans plus tard, retour réussi

princedesangQuand un univers devient familier, vous avez souvent plaisir à le retrouver. C’est le principe même de la série. Après évidemment, le plus difficile reste de savoir se renouveler. Après quatre premiers tomes vraiment convaincants, nous voilà de retour dans le monde de Midkemia avec Krondor : L’Entre-Deux-guerres, tome 1 : Prince de Sang. Un retour très réussi pour un récit très agréable et remplis de nouveautés.

20 ans ont passé depuis la Guerre de la Faille. La paix règne au Royaume de Krondor, même si les tensions sont toujours présentes avec le puissant voisin keshian. Pour les apaiser et pour rendre les deux jeunes gens responsables et dignes de leur rang, le Prince Arutha envoie ses deux aînés, les jumeaux Borric et Erland, au jubilé de l’impératrice. Mais le voyage va vite se révéler semé d’embûches qui pourraient bien replonger les deux puissances dans un conflit sanglant.

Krondor : L’Entre-Deux-Guerres, tome 1 : Prince de Sang évite la routine par deux caractéristiques. Avoir laissé passer deux décennies a permis à Raymond E. Feist de nous proposer de nombreux nouveaux personnages. Certains déjà connus ont simplement vieilli, d’autres sont morts et surtout de nouveaux apparaissent, notamment les deux personnages principaux. On se situe donc dans un univers familier, mais qui a bien changé. Le lecteur est donc très curieux de voir comment les éléments mis en place lors des épisodes précédents ont évolué.

Krondor : L’Entre-Deux-Guerres, tome 1 : Prince de Sang nous emmène également dans des décors nouveaux. Lors des premiers épisodes, le royaume de Kesh-la-Grande est très souvent cité, mais comme un élément extérieur, ne jouant pas un rôle très important dans l’intrigue. Du coup, on ne sait pas grand chose à son sujet. Ce roman nous permet de découvrir ses paysages et sa culture. Raymond E. Feist n’a pas été puisé son inspiration bien loin puisque schématiquement Krondor est un monde médiéval occidental, tandis que Kesh nous plonge en Orient. Mais bon, le fait de se situer dans un univers imaginaire permet évidemment à l’auteur de donner tout de même libre court à sa créativité.

Cependant, Krondor : L’Entre-Deux-Guerres, tome 1 : Prince de Sang peut tout à fait se lire même sans avoir parcouru les épisodes précédents. Bien sûr, un certain nombre de références vous échappera alors, mais rien qui ne gêne vraiment la compréhension de l’intrigue. On peut aussi noter que l’Entre-Deux-Guerres compte un deuxième tome, Le Boucanier du Roi, mais chacun forme un récit indépendant. Ce livre peut donc servir de porte d’entrée au monde de Midkemia, même si évidemment il est toujours préférable de commencer par le début.

Krondor : l’Entre-Deux-Guerres, tome 1 : Prince de Sang est un roman double. En effet, très vite l’intrigue va se séparer en deux lignes narratives qui vont progresser en parallèle. L’un nous plonge dans un récit d’aventures très classiques au décor très oriental. On peut facilement le rapprocher d’autres œuvres qui se situent pourtant sur notre bonne vieille Terre. L’autre nous plonge au cœur des complots et des trahisons qui peuvent changer le cours du destin de ce monde. Là encore, c’est au final assez classique et pas forcément typique de l’heroic fantasy. D’ailleurs globalement, même si la magie est encore présente, on plus proche du roman faussement historique que d’un énième roman inspiré du Seigneur des Anneaux.

En tout cas, les deux aspects sont très réussis, très divertissants, rythmés et parfaitement menés. On dévore vraiment Krondor : l’Entre-Deux-Guerres, tome 1 : Prince de Sang. Cela est du notamment au style très agréable de Raymond E. Feist. Un style qui semble s’être affirmé depuis les premiers épisodes. On sent une grande maîtrise, tout en gardant une légèreté qui permet de parcourir un récit jamais alourdi par les descriptions inutiles. Il nous fait pourtant découvrir un univers inconnu, mais le fait de manière extrêmement vivante et agréable.

Krondor : l’Entre-Deux-Guerres, tome 1 : Prince de Sang pourra donc séduire bien au-delà des amateurs de d’heroic fantasy. En tout cas, tous ceux qui ont apprécié les premiers épisodes ne pourront qu’apprécier ce nouveau voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.