LA TRILOGIE DE L’EMPIRE, TOME 1 : FILLE DE L’EMPIRE (Raymond E. Feist, Janny Wurts) : Femme forte !

filledelempireC’est bien connu, ce sont les femmes qui gouvernent le monde. Derrière chaque grand homme se cache une muse qui l’influence, le conseille, l’inspire ou encore tweete. Plus rare par contre sont les femmes qui exercent directement le pouvoir. Lorsque ça arrive, comme avec Margaret Tatcher, on en fait des chansons et même des films. Bon pas sûr qu’on en fasse sur Angela Merkel, mais c’est une autre histoire… Mais cela arrive aussi dans les bons romans de fantasy, comme La Trilogie de l’Empire, tome 1, Fille de l’Empire, de Raymond E. Feist et Janny Wurst.

Mara se destine à vouer sa vie à la déesse Lashima. Mais avant que la cérémonie ne soit accomplie, on vient la chercher car son père et son frère sont morts suite à une traitrise du puissant seigneur Minwanabi. Elle devient alors la nouvelle Dame des Acoma. Elle hérite surtout d’un royaume considérablement affaibli, ce dont ses ennemis comptent bien profiter au plus vite. Mais la jeune fille va déployer des trésors d’ingénuité pour sauver son héritage.

La Trilogie de l’Empire, tome 1, Fille de l’Empire nous emmène dans le monde de Kelewan, auquel Raymond E. Feist avait donné vie dans les Chroniques de Krondor. Les évènements se déroulent d’ailleurs en même temps que ces dernières. Ce roman permet de mieux découvrir ce monde que l’on avait fait qu’entrapercevoir. Les amateurs des précédents ouvrages de l’auteur en seront donc ravis et les autres pourront lire cette saga de manière tout à fait indépendante.

Le fait de nous ramener dans un monde déjà connu permet à Raymond E. Feist et Janny Wurst d’entrer tout de suite dans le vif du sujet. Cela pourra ravir ceux que la partie descriptions inhérente à la fantasy ennuie. Encore une fois, on peut vraiment lire ce récit indépendamment de tout le reste, le minimum d’explication est fourni pour que l’on comprenne facilement le fonctionnement de ce monde où tout repose sur les usages, les traditions et le protocole.

La Trilogie de l’Empire, Tome 1, Fille de l’Empire est un roman de fantasy, mais où magie et combats épiques sont assez peu présents. On est ici dans un récit basé largement sur les intrigues politiques, où tout se joue par l’intelligence et la manipulation, plutôt que par l’épée et le bouclier. Certes, l’action n’est pas totalement absente mais intervient de manière relativement brève et épisodique.

La Trilogie de l’Empire, Tome 1, Fille de l’Empire reste néanmoins réellement passionnant. La tension nait vraiment immédiatement et ne fléchit pas jusqu’à la dernière page. Les difficultés succèdent aux stratagèmes inventés par Mara pour les surmonter, entraînant le lecteur au cœur du récit qu’il cherche à parcourir au plus vite. C’est à la fois dense en rebondissements, tout en restant clair et sur un rythme qui nous permet de vraiment connaître les personnages et le monde dans lequel ils évoluent. Mais encore une fois, jamais le roman n’est alourdit par des descriptions à rallonge.

On retrouve ici le style très agréable de Raymond E. Feist. Je ne sais pas exactement quel a été l’apport de Janny Wurts dans l’écriture, mais on retrouve cette écriture fluide et claire qui avait caractérisé les autres œuvre de l’auteur. Ce n’est pas de la grande littérature sur la forme, mais au moins le récit est toujours parfaitement compréhensible, cohérent et ne nous assomme pas de détails dont on sait que l’on n’en retiendra qu’une partie.

Raymond E. Feist continue donc à nous livrer des récits réellement prenant et à explorer tout ce que son imagination peut nous offrir. La Trilogie de l’Empire, Tome 1, Fille de l’Empire est un excellent roman de fantasy, qui donne une envie impatiente de lire la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.