LA TRILOGIE DE L’EMPIRE, TOME 2 : PAIR DE L’EMPIRE (Raymond E. Feist et Janny Wurts) : Réussite continue

pairdelempireSuite de mon exploration du monde crée par Raymond E. Feist avec ce La Trilogie de l’Empire, tome 2 : Pair de l’Empire. Ou plutôt les mondes, puisque l’intrigue continue de nous faire découvrir Kelewan, un royaume que le reste de son œuvre ne nous avait fait qu’entrevoir. Elle confirme surtout la richesse de cet univers et le talent incontestable de cet auteur qui sait éviter tous les pièges de la routine dans laquelle sombre certaine série.

Mara, la Dame des Acoma, a triomphé d’ennemis pour s’en faire d’autres encore plus déterminés. Chaque victoire semble se payer au prix d’une haine qui grandit et cherche l’anéantissement de son peuple. Mais le courage, l’imagination et l’intelligence dont elle a toujours fait preuve sont encore là pour assurer la survie et la prospérité de son royaume.

La Trilogie de l’Empire, tome 2 : Pair de l’Empire se situe vraiment dans la droite lignée du premier épisode. On pourrait y voir un signe de la routine que j’évoquais plus haut. Mais routine rime généralement avec ennui et lassitude et là, rien de tout cela ! Ce roman reste aussi passionnant que le premier et on prend un plaisir immense à continuer à suivre le cheminement de ces personnages et les intrigues auxquels ils sont mêlées.

La Trilogie de l’Empire, tome 2 : Pair de l’Empire nous plonge donc une nouvelle fois dans les intrigues de cour, les manipulations politiques et la diplomatie un couteau à la main. Cependant, ce deuxième volet laisse plus de place au terrain militaire et globalement à l’action. Il nous offre quelques belles scènes de batailles et d’affrontements sanglants. Les combats que mènent Mara sont des combats à mort, puisque ses ennemis ne cherchent pas moins que son anéantissement.

Si le premier tome pouvait vraiment se lire indépendamment du reste de l’œuvre de Raymond E. Feist, La Trilogie de l’Empire, tome 2 : Pair de l’Empire fait nettement plus de ponts avec les évènements d’autres roman de cet auteur, notamment Milamber le Mage. Cependant, je pense que ne pas l’avoir lu ne constitue pas un obstacle insurmontable, car cela reste quand même largement accessoire et ne nuit en rien à la compréhension de l’intrigue principale.

La Trilogie de l’Empire, tome 2 : Pair de l’Empire brille par les mêmes qualités que le reste de l’œuvre de Raymond E. Feist. Déjà, la capacité à nous offrir des intrigues qui proposent toujours un vrai suspense et crée une tension narrative constante tout au long du récit. Tout ceci est renforcé par la galerie de personnages particulièrement réussie qui peuple cette histoire. On s’y attache un peu plus à chaque page, au fur et à mesure que l’on apprend à comprendre cette civilisation si particulière. Cela donne un petit plus d’humanité à cet univers d’heroic fantasy.

Enfin, la Trilogie de l’Empire, tome 2 : Pair de l’Empire confirme que Raymond E. Feist, avec ici en renfort Janny Wurts, possèdent une des plumes les plus claires de cet univers littéraire. Malgré la richesse de son imagination, le nombre important des personnages et les intrigues croisées (même si ici le récit est peut-être plus linéaire qu’à l’habitude), jamais le lecteur ne se sent perdu. Il ne délaye pas son propos, ce qui le rend toujours parfaitement compréhensible. C’est une qualité qui fait vraiment la différence dans ce domaine où la concurrence est rude.

Le deuxième tome d’une trilogie est souvent un moment faible. Avec la Trilogie de l’Empire, tome 2 : Pair de l’Empire, il n’en est rien. Le rythme ne faiblit pas par rapport au premier volet et nous rend particulièrement impatient de découvrir le dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.