FIELD MUSIC (MEASURE) (Field Music) : Une double dose d’ennui

fieldmusicmeasurefieldmusicLes histoires de famille peuvent être plus ou moins bonnes. Il y a peu, je vous en ai rapporté une excellente avec l’album Down the Way de Angus et Julia Stone. Cette fois-ci, je vais vous en raconter une nettement moins enthousiasmante en vous livrant mon avis sur le groupe Field Music et leur album Field Music (Measure). Un album qui nous laisse longtemps dubitatif avant de franchement nous lasser.

Field Music est donc principalement composé de deux frères, David et Peter Brewis, originaires de Sunderland en Angleterre. Ils ont crée leur groupe en 2004. Ils ont été accompagnés de plusieurs autres musiciens en studio et en tournée, mais pas de manière permanente. Le groupe a sorti deux premiers albums en 2005 et 2007, avant une séparation qui a permis à chacun d’eux de sortir un album solo. Ils se sont reformés pour sortir ce Field Music (Measure) en 2010.

En écoutant les premières plages de Field Music (Measure), on reste hésitant. En effet, les titres s’enchaînent avec une qualité très hétérogène. Certains sont plutôt sympathiques, avec le minimum d’énergie et de conviction qui vont bien. D’autres manquent beaucoup plus de peps, voire sont carrément transparents. Malheureusement, au fur et à mesure, c’est le second type de morceau qui l’emporte, emportant justement avec lui le début d’intérêt que le groupe avait réussi à susciter chez l’auditeur.

Le problème est que Field Music (Measure) est un double album qui comporte pas moins de 20 titres. Au moins, on peut se dire qu’on en a pour notre argent, sauf qu’il n’y a plus rien de bien intéressant après la Clear Water qui n’est que la sixième plage. Seul Share the Words, l’avant-dernier titre, rallume une toute petite flamme. C’est dire si la traversée de cet album est longue et particulièrement ennuyeuse.

On pourra tout de même reconnaître à Field Music une volonté de proposer une musique travaillée et créative, avec parfois des instrumentations élaborées. On n’est pas du tout dans une pop britannique enchaînée à son éternel triptyque guitare-basse-batterie. Clavier, cordes interviennent ça et là. Les titres de Field Music (Measure) ne se ressemblent pas, mais sont souvent décousus, tristounets, mous et j’en passe. Bref, parfois ça aimerait ressembler à du Bowie et du Gorillaz niveau créativité, mais avec infiniment moins de talent.

Field Music (Measure) aurait donc mieux fait d’être un simple album. En prenant, les dix meilleurs titres ont auraient obtenu un album moyen. Là, on obtient juste un album qui s’étire désespérément dans un musique sans intérêt et sans énergie.

Pour finir, faisons le tour des titres que l’on trouve sur cet album.

Disque 1 :
1.: In the Mirror
Une pop qui manque un peu de peps.

2.: Them That Do Nothing
Plus dynamique, beaucoup plus sympa et convaincant.

3.: Each Time Is a New Time
Un peu dissonant, mais enthousiaste.

4.: Measure
La voix est en retrait derrière une instrumentation assez recherchée, faisant intervenir des violons.

5.: Effortlessly
Plus en retrait, plus transparent.

6.: Clear Water
Un titre assez pop et assez réussi.

7.: Lights Up
Un peu tristounet.

8.: All You’d Ever Need to Say
Un titre réellement décousu.

9.: Let’s Write a Book
Un titre qui sonne quelque peu électro… Quelque peu n’importe quoi aussi…

10.: You and I
Lent, mais pas vraiment envoûtant.

Disque 2 :
1.: The Rest Is Noise
On attend que ça décolle et ça ne décolle jamais vraiment.

2.: Curves of the Needle
Un titre qui voudrait être du Bowie, mais qui n’en est pas…

3.: Choosing Numbers
Une petite ballade un peu transparente.

4.: The Wheels Are in Place
Un titre carrément ennuyeux.

5.: First Come the Wish
Les guitares sont mises en avant. Mais ça reste mou…

6.: Precious Plans
Comme une longue intro qui n’en finit pas…

7.: See You Later
Une sorte d’interlude…

8.: Something Familiar
Un peu plus dynamique, un peu plus de conviction, mais ça reste confus.

9.: Share the Words
Un titre assez pop et surtout assez bon.

10.: It’s About Time
Un long instrumental.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.