VEXATIONS (Get Well Soon) : Entre orchestre et groupe, entre folk et pop

vexationsgetwellsoonVous n’avez jamais trouvé ça prétentieux quand un chanteur-compositeur s’évertue à se présenter comme un artiste solo quand il est toujours entouré de musiciens et même parfois souvent des mêmes ? Entre cette situation et celle d’un groupe dûment constitué, la différence est mince. C’est pourquoi Get Well Soon est devenu un groupe, après une tournée de l’artiste allemand Konstantin Gropper. Ce n’est que justice pour le quasi-orchestre qui l’accompagne et lui permet de proposer cette folk mélodieuse et élaborée.

A la base il n’y avait que Konstatin Gropper et son premier album, Rest Now, Weary Head ! You Will Get Well Soon, sorti en 2008. Il parti alors en tournée accompagné de 7 musiciens aux compétences diverses. A force de jouer avec eux, il finit par garder le nom du groupe. Deux autres albums sont sortis depuis, dont ce Vexations en 2010.

Get Well Soon n’est donc pas un groupe de pop, composé d’un chanteur, d’un guitariste, d’un bassiste et d’un batteur. Il ne propose pas non plus une musique folk qui s’accommode généralement d’une guitare sèche et d’une voix, portés par la même personne. Non, il nous propose un mélange de tout cela pour un résultat élaboré, riche et parfois surprenant. Il mêle allègrement la guitare et les percussions, avec des cordes, un piano ou des cuivres. Et tout cela avec beaucoup de talent.

Commençons tout de même par ce qui fâche un tout petit peu. La principale limite de ce groupe repose quand même dans la voix de Konstatin Gropper qui a tendance à flotter parfois. Il ne semble pas la maîtriser parfaitement, ce qui donne parfois un résultat qui ne colle pas tout à fait avec l’ambiance générale d’un morceau. C’est dommage, car quand il s’applique à la poser, cela donne sûrement les meilleurs titres de Vexations, comme We Are Ghosts ou A Burial At the Sea. C’est surtout dans les ambiance plus sombres, quand elle se fait plus grave qu’elle donne le meilleur d’elle-même.

Si on devait rapprocher Get Well Soon d’un groupe plus connu, je ferai le parallèle avec Radiohead. Certains titres, comme Red Nose Day ou encore Aureate, permettent de faire rapidement le rapprochement. On retrouve dans Vexations ce même sens de la mélodie et de l’instrumentation, avec un peu moins de personnalité et tout de même talent. On retrouve aussi une musique qui navigue entre différents genres sans se soucier des étiquettes précises.

Personnellement, j’ai basé cet avis sur la version 2CD, soit 22 titres au total. L’essentiel se situe sur le premier disque, qui en donne déjà pour son argent, avec 14 plages. Le second est un peu plus inégal et constitue plutôt un bonus. Cependant, la qualité reste remarquablement constante pour une tel nombre de morceaux, ce qui démontre bien les qualités artistiques de Get Well Soon. On reste toujours dans un ton plutôt doux et mélodieux, mais sans jamais tomber dans la monotonie et la répétition.

Avec Vexations, Get Well Soon ne réinvente ni la pop, ni le folk, mais nous propose un mélange très agréable et subtil.

Pour finir, regardons de plus près les titres qui composent Vexations.

CD1
1.: Nausea
Une introduction douce et mélodieuse.

2.: Seneca’s Silence
Plus dynamique avec des sonorités originales.

3.: We Are Free
Plus doux et mélodieux, parsemé de quelques élans symphoniques.

4.: Red Nose Day
Très doux, un rien éthéré, mais assez envoûtant, avec un petit côté Radiohead.

5.: 5 Steps 7 Swords
Une fouillis, avec une succession de passages assez différents.

6.: We Are Still
Un intermède.

7.: A Voice In the Louvre
Une ballade assez épurée.

8.: Werner Herzog Gets Shot
Pop-rock avec violon, tout en maîtrise, pour un résultat pas mal du tout.

9.: That Love
Très épuré, presque murmuré.

10.: Aureate
Plus rock, sonnant à nouveau très Radiohead.

11.: We Are Ghosts
La voix est plus posée, avec plus de conviction et c’est tout de suite meilleur !

12.: A Burial At Sea
Une ballade plus sombre, plus lente, mais la voix est parfaite.

13.: Angry Young Man
Une pop entre le symphonique et l’électro. Surprenant, mais pas mal du tout.

14.: We Are the Roman Empire
Ethéré et lent. Sans grand intérêt.

CD 2
1.: Teenage Fbi
Une belle ballade à la guitare sèche.

2.: Busy Hope
Un son pop-rock mélodique, plein de conviction et d’énergie.

3.: La Chanson D’Hélène
Une chanson triste en français.

4.: The World Needs a New…
Un titre quelque peu transparent.

5.: Harmour Love
Petit titre enjoué, au son très folk.

6.: My Door
Comme un intermède sans grand intérêt.

7.: I’m Deranged
Une ballade sombre pas mal du tout.

8.: Good Friday
Une ballade lente et un peu ennuyeuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.