INVICIBLE FRIENDS (Lilly Wood and the Prick) : Coup d’essai, coup de maître

inviciblefriendslillywoodandtheprickBon ce coup-ci, je vais vous parler d’un album qui mérite qu’on s’y attarde un peu plus que ceux de mon dernier billet : Invicible Friends de Lilly Wood and The Prick. Un groupe à propos duquel j’avais entendu tant de bien et dont j’ai toujours aimé les singles. Il était donc temps d’écouter de plus près ce que vaut ce premier album, qui leur avait valu la Victoire de la Musique 2011 dans la catégorie « Révélation du public ». Et je n’ai pas été déçu ! Mais alors pas du tout !

Invicible Friends nous entraîne dans un univers musical qui marie avec beaucoup de bonheur des sonorités entre jazz, folk, rock et même parfois un peu d’électro. D’un côté, nous avons les instrumentations de Benjamin Cotto à la guitare, toujours pleines d’énergie, tout en gardant une grande maîtrise. De l’autre, la voix de Nili Hadida, qui colle toujours parfaitement à l’ambiance des morceaux. Elle mord dans ses textes avec à la fois beaucoup de douceur et de conviction. Un duo particulièrement complémentaire donc, en synergie devrait-on dire. Le tout donne un album très dense puisqu’il n’y a vraiment rien à jeter, tous les titres sont excellents. Lilly Wood and the Pricik nous livre une musique particulièrement tranquille et paisible, mais jamais paresseuse.

Allez, si je devais tout de même faire un petit reproche, c’est que tous les morceaux sont toujours joués sur le même rythme. Je ne veux pas dire par là qu’ils se ressemblent, car c’est vraiment loin d’être le cas, tant les influences sont diverses et se traduisent par des résultats toujours différents. Par contre, on n’est jamais surpris par un titre avec plus de punch, ou au contraire particulièrement doux. Bon, je vais chercher la petite bête, mais il est possible d’entrer dans une certaine torpeur en écoutant Invicible Friends. Ce n’est pas qu’on s’ennuie, pas du tout, mais à force d’être bercé, on finit par ne plus vraiment faire attention à ce qu’on écoute.

En tout cas, Lilly Wood and The Prick est un des meilleurs duos que la scène française n’ait jamais vu naître. Pour un premier album, Invicible Friends n’est pas un coup d’essai, mais une pleine réussite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.