LES LAMES DU ROI, TOME 1 : L’INSIGNE DU CHANCELIER (Dave Duncan) : Mousquetaires fantaisistes

linsigneduchancelier« Imaginez les Trois Mousquetaires avec de la magie ! » Voilà ce qu’on peut lire sur le 4ème de couverture de Les Lames du Roi, tome 1 : L’Insigne du Chancelier. Il est vrai que cette histoire de bretteurs au service d’un souverain rappelle forcément Alexandre Dumas, même si au final les liens entre les deux sont quand même ténus. Il reste un œuvre de fantasy presque originale et assez sympathique.

Les Lames du Roi, tome 1 : L’Insigne du Chancelier se distingue par une intrigue toujours surprenante. Le récit s’étale sur des décennies et on ne sait jamais où tout cela va nous mener. Cela entretient l’attention du lecteur qui parcours ce roman avec un certain plaisir. Mais cette œuvre se heurte tout de même à certaines limites : une écriture de la part de Dave Duncan pas toujours hyper claire, ce qui est fâcheux quand on en vient aux intrigues politiques, et des personnages qui manque parfois de profondeur et d’épaisseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.