RESCAPEE (Fiona Kidman) : A l’autre bout du monde

rescapeeJ’ai beau être passionné d’histoire, il y a quand même des lieux et des époques dont je ne connais pas grand chose. Je suis désormais moins ignorant après avoir lu Rescapée, de Fiona Kidman qui nous emmènent au milieu du XIXème siècle, alors que la Nouvelle-Zélande s’accélère au dépend des maoris. Une intrigue qui pourrait ressembler à celle d’un western, tant on peut faire le parallèle avec le sort des amérindiens.

Rescapée nous raconte l’histoire de Betty, une jeune femme qui a vécu plusieurs mois en captivité parmi les maoris. Officiellement c’est une victime que l’on a délivrée. Mais très vite, des rumeurs commencent à circuler dans la bonne société australienne. On évite de plus en plus la jeune fille et on commence à se demander de plus en plus ouvertement ce qu’elle du faire pour assurer sa survie ?

Si le fond de Rescapée est vraiment digne d’intérêt, la forme est un peu plus décevante. En effet, les évènements sont largement racontés en flash-back et il faut attendre la moitié du roman pour vraiment entrer dans le vif du sujet. C’est dommage car cela laisse le temps au lecteur de sortir un peu de l’histoire en se demandant pendant 200 pages quand est-ce que cela va vraiment commencer. Certes, la suite est nettement plus passionnante, mais Fiona Kidman n’a malheureusement pas su nous faire vraiment aimer ses personnages. Pourtant, le récit nous est proposé à travers différentes sources, nous offrant différents points de vue, nous permettant de partager les pensées de diverses protagonistes.

Rescapée n’est donc pas vraiment un récit d’aventures, ni un récit purement historique. Il aurait pu être les deux à la fois, mais il n’est malheureusement au final aucun des deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.