ENQUETE DANS LE BROUILLARD (Elizabeth George), MAIGRET SE TROMPE (George Simenon) : Deux époques, deux légères déceptions

enquetedanslebrouillardDeux époques pour deux polars un poil décevants. Le premier, Enquête Dans le Brouillard de Elizabeth George, publié en 1988, est typique de ces premiers tomes d’une série qui se concentre avant tout à nous présenter les personnages que l’on suivra tout au long des épisodes suivants. Du coup, l’enquête de fond apparaît plus comme un décor et n’arrive pas vraiment à passionner. Surtout que cette dernière met en scène beaucoup de protagonistes. Cela fait beaucoup d’informations à assimiler d’un coup et on s’y perd parfois un peu. Cependant, je laisserai une seconde chance à cette série dont les « héros » présentent déjà une certaine épaisseur que l’on a envie de voir développée.

Le second nous ramène en 1953, avec Maigret Se Trompe de George Simenon. On retrouve bien les qualités immuables de cette série, à savoir une qualité d’écriture hors du commun et un portrait sous-jacent de la société toujours passionnant. D’ailleurs, on reste assez captivé tout du long, se demandant avec impatience quel peut être la clé du mystère. Malheureusement, le dénouement survient en deux lignes et laisse perplexe. Une déception assez brutale et rédhibitoire pour réellement apprécier cette œuvre mineure du célèbre romancier belge.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.