MAFIA CHIC (Sophie Coignard et Alexandre Wickham) : Pouvoir, fiction et réalité

mafiachicMafia Chic fait partie des nombreux livres que j’ai recueillis chez moi, alors qu’ils gisaient abandonnés sur un trottoir. Ce coup-ci, il comporte même une dédicace. Visiblement, il vaut mieux éviter d’offrir de trop beaux cadeaux à une certaine Emilie, puisqu’elle n’hésite pas à les livrer à la merci des inconnus bibliophiles. Bref, je ne savais donc rien de ce roman, écrit par Sophie Coignard et Alexandre Wickham, avant de le parcourir.

Dès les premières pages, j’ai compris qu’on allait me plonger dans un monde que je connais quelque peu (même si c’est quand même de loin) : le pouvoir ! En effet, Mafia Chic nous plonge dans les coulisses de la politique au plus haut niveau de l’Etat. Les deux auteurs ont écrit plusieurs ouvrages pour dénoncer la complicité et l’impunité auto-entretenue des élites politico-économiques dans notre pays. Cette fois-ci, ils ont opté pour la fiction, avec une galerie de personnages qui nous conduira aussi bien à Matignon, qu’au Palais de Justice ou chez les grands éditeurs parisiens. Bref, au cœur de la France d’en haut.

Certes, Mafia Chic est avant tout une caricature, où le Premier Ministre ressemble à une fusion entre Charles Pasqua et DSK. Le trait est parfois un grossier, mais le tout est écrit avec un certain humour qui rend la lecture très agréable. C’est à la fois plus éloigné et plus proche de la réalité qu’on ne le croit. Cela nourrit des fantasmes, mais met aussi le doigts sur des modes fonctionnement bien réels de nos élites. Le style est léger et très vivant, permettant au lecture de dévorer très facilement.

Au final, si on prend ce livre pour ce qu’il est, c’est à dire un roman, il nous offre un bon moment de lecture, qui flatte peut-être le « tous pourris », mais qui nous rappelle que tout n’est pas très rose dans les hautes sphères du pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.