HE WHO SAW THE DEEP (I Like Trains), YOU ARE THERE (Hilary Kole) et LONG PLAYER LARGE BLOOMER (Ron Sexsmith) : Histoires de voix

hewhosawthedeepiliketrainsOn commence avec un son pop-rock sombre et mélancolique qui nous vient d’Angleterre, de Leeds pour être plus précis, avec le groupe I Like Trains et leur album He Who Saw the Deep. Une musique mélodieuse, mais tout de même un peu molle par moments. La voix de Guy Bannister manque de relief, ce qui donne un album un peu plat et globalement répétitif. Heureusement, la qualité va croissante et les derniers morceaux sont les meilleurs. On retiendra notamment Sea of Regrets, qui,à l’image de l’album, va crescendo.

youaretherehilarykoleHilary Kole est une chanteuse de jazz qui possède une particularité rare. Elle ne possède qu’une seule page Wikipédia… en hongrois. Ne parlant pas cette langue, j’ai du consulter son site internet pour apprendre qu’elle était américaine, visiblement originaire de New York. You Are There, est un album de duos avec un grand nombre de pianistes de jazz parmi les plus célèbres de la planète. Le résultat fait fortement penser à Diana Krall, mais avec une voix nettement moins chaude et profonde cependant. Du coup, c’est un tout petit peu monotone. Il n’y a vraiment que sur le titre You Are There qu’Hilary Kole pousse vraiment sa voix et on peut vraiment regretter qu’elle ne le fasse pas plus souvent.

longplayerlatebloomerronsexsmithOn remonte un peu vers le Nord, direction le Canada, pour retrouver Ron Sexsmith et son album Long Player Late Bloomer. Il nous y offre un rock élégant qui glisse tout seul à l’oreille. La voix est mélodieuse, mais avec ce qu’il faut de conviction, bien que rarement poussé. Les morceaux mélangent le rock avec des influences variées, entre swing et country, pour un résultat réellement convaincant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.