L’ASSASSIN ROYAL, TOME 3 : LA NEF DU CREPUSCULE : Pas rassasié !

lanefducrepusculeAprès un deuxième volet qui m’avait laissé sur ma faim, retour aux aventures de Fitz avec le troisième volet de la série l’Assassin Royal de Robin Hobb : La Nef du Crépuscule. Mais j’avoue que je suis encore loin d’être rassasié.

L’Assassin Royal, tome 3 : La Nef du Crépuscule commence pourtant par quelques scènes de combats spectaculaires, mais tout s’arrête rapidement et très brusquement, sans au final apporter grand chose au récit. On revient ensuite aux intrigues de cour qui constituent le cœur du récit. D’autres évènements plus épiques influent ensuite directement sur le récit, mais ne sont qu’évoqués, sans que Robin Hobb nous les fasse véritablement vivre. Bref, je reste sur cette impression d’un récit qui se déroule avec le frein à main quelque peu resserré. C’est tout le destin d’un monde qui se joue, mais l’intrigue reste confinée dans un décor trop étroit pour elle (alors que ce n’était pas du tout le cas pour le premier volet).

De plus, les personnages n’évoluent qu’assez peu dans l’Assassin Royal, tome 3: la Nef du Crépuscule. Or cette saga est largement centrée sur eux. Bien sûr le rapport de force entre eux se modifient nettement, mais dans le prolongement exact du tome précédent… Bon peut-être parce que le découpage français est totalement artificiel et ne sert qu’à vendre plus de romans, les deux épisodes ne formant qu’un seul dans son édition anglaise originale. Ca se ressent fortement et frustre un peu le lecteur que je suis qui attendait un peu plus de nouveauté.

Cependant, je ne décroche par pour autant et vais poursuivre tout de même avec plaisir à suivre les aventures de Fritz, car la plume de Robin Hobb reste assez habile et claire pour placer cette saga au top de l’heroic fantasy.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.