LE PAYSAN PARVENU (Marivaux) : Pas parvenu au bout

lepaysanparvenuAu milieu de la science-fiction et de la fantasy qui caractérise mes lectures ces derniers temps, je me suis plongé dans un classique en la personne… en plutôt en le livre… du Paysan Parvenu de Marivaux. Deux romans en un même, puisque le livre se compose de cinq premières parties écrites par ce dernier, avant trois dernières écrites pas un auteur inconnu. On peut aussi employer le terme de suite apocryphe pour briller dans les salons.

En fait, je vais essentiellement parler des cinq premières parties, car la suite est d’un intérêt littéraire quand même assez limitée. Mais au final, tout cela est un peu frustrant de voir l’auteur abandonner son lecteur au beau milieu d’un récit, ce qu’il avait déjà fait pour la Vie de Marianne. A l’époque, ses romans paraissaient sous forme de feuilleton et il avait été le précurseur des séries qui ne finissent pas. Comme quoi les Américains n’ont décidément rien inventé.

Il reste certes l’intérêt d’une plongée au cœur des mœurs du XVIIIème siècle, mais avec un fil narratif aussi insatisfaisant, on a bien du mal à apprécier pleinement le voyage dans le temps. Les intrigues, les personnages sont quand même beaucoup moins convaincants que dans la Vie de Marianne, alors que les similitudes sont nombreuses, en dehors du sexe du personnage principal. Et on comprendrait presque pourquoi l’auteur a fini par délaisser son Paysan Parvenu au profit Madame la Comtesse de***. Même si elle aussi, il l’abandonnera avant la fin…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.