DAYS (James Lovegrove) : La bonne surprise du jour

daysNouvelle bonne surprise dans mes lectures avec Days du romancier britannique James Lovegrove. Ce roman est rangé dans la case science-fiction, mais je parlerai plutôt de mon côté de roman d’anticipation. En effet, on n’est pas projeté dans l’espace ou confronté avec une invasion extra-terrestre. Ce roman raconte simplement 12h de la vie d’un grand centre commercial dans un futur plutôt proche.

C’est vrai que dit comme ça, on peut avoir un peu de mal à mesurer tout l’intérêt de Days. Mais je n’en dirai pas plus car c’est justement dans son aspect original et surtout surprenant que réside une large partie de l’intérêt de ce roman. Il s’agit d’une critique acerbe de la société de consommation, traitée avec un certain humour et pas mal d’imagination. Le récit est extrêmement bien construit, avec des personnages très réussis et une intrigue qui s’épaissit à chaque page.

Et si au final, on dévore vraiment Days, c’est aussi parce qu’il est plutôt bien écrit. On n’est pas là face à un chef d’œuvre de la littérature, mais une écriture fluide, claire et très agréable. On peut d’ailleurs regretter que ce roman soit un des rares de son auteur à avoir été traduit en Français. Bon, rien ne me prouve que le reste de sa bibliographie soit du même acabit, mais j’ai du mal à croire qu’elle ne vaut pas bien mieux que beaucoup d’auteurs largement distribués sous nos contrées francophones.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.