PARDONNEZ NOS OFFENSES (Romain Sardou) : Le nom de la rose pâle

pardonneznosoffensesLe Moyen-Age est une période sombre et mystérieuse dans l’imaginaire collectif. Il sert donc de décor à de nombreux récits emplis de mysticisme ou d’ésotérisme. Le plus célèbre reste le Nom de la Rose. Pardonnez Nos Offenses de Romain Sardou se situe dans la droite lignée du roman de Umberto Eco. Mais avec quand même nettement moins de talent…

Faire naître le mystère n’est pas l’exercice littéraire le plus difficile. Tout se joue dans les dernières pages, quand il s’agit de révéler une vérité qui doit être tout à la fois inattendue, crédible et convaincante. Or, c’est à ce moment là que Pardonnez Nos Offenses montre de sévères limites. La fin laisse quelque peu circonspect, avec un petit goût de « tout ça, pour ça »… Franchement, on n’y croit pas vraiment et même sans cela, on tombe dans l’anecdotique quand on s’attendait à des révélations fracassantes.

Sinon, la plume de Romain Sardou est plutôt agréable. Si la fin de Pardonnez Nos Offenses déçoit quelque peu, c’est aussi que l’on rentre facilement dans ce récit qui reste toujours clair et vivant. Il arrive tout de même à créer une ambiance assez envoûtante et des personnages solides, à défaut d’être inoubliables. Bref, les fondations étaient solides, mais les finitions ont laissé quelque peu à désirer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.