CHANSONS ORDINAIRES (Miossec), BELIEVERS (A.A. Bondy), PARALLAX (Atlas Sound) : Heures sombres

chansonsordindairesmiossecAmbiance assez sombre pour les trois albums du jour. On commence par un artiste que j’aime beaucoup, Miossec, et son album Chansons Ordinaires, sorti en 2011. Le son est plus rock qu’à l’accoutumée, mais les textes sont aussi moins clairs et percutants. L’ambiance est assez morose et on a bien du mal à rentrer dans cet album. Certains textes frisent même quelque peu le ridicule. Une petite déception donc.

believersaabondyOn enchaîne avec Believers, troisième et dernier album en date du chanteur américain A.A. Bondy. Je ne connaissais pas… et je comprends mieux pourquoi. C’est sombre certes, mais surtout souvent lancinant. Les interprétations sont molles, sans allant, la voix sans grand intérêt, et les mélodies minimalistes. Bref, la monotonie domine du début à la fin et rien ne vient jamais nous en sortir.

parallaxatlassoundOn finit par une découverte beaucoup plus sympathique. Atlas Sound est le pseudonyme d’un chanteur américain, Bradford Cox, de « rock expérimental » d’après Wikipédia, qui a la particularité d’être atteint du syndrome de Marfan (oui, je sais, vous ne savez pas ce que c’est, mais faites comme moi, cherchez sur internet…). Parallax est son troisième album solo. Certes, la musique n’est pas très enjouée, mais je la qualifierai de pop paisible. Le chant est un peu évaporé, mais le résultat plaisant et maîtrisé. Certains titres sont parcourus de sonorités électros. Cela donne une jolie musique d’ambiance, même si quelques morceaux plus énergiques sortent du lot et évitent de sombrer dans une douce torpeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.