WOLFROY GOES TO TOWN (Bonnie Prince Billy), TARANTA (Mina Tindle), FAITHFUL MAN (Lee Fields & the Expressions) : Pas d’enthousiasme à l’horizon

wolfroygoestotownbonnieprincebillyRien de bien enthousiasmant à se mettre sous l’oreille pour cet avis. On commence avec Wolfroy Goes to Town de Bonnie Prince Billy, pseudonyme sous lequel se cache l’auteur-compositeur américain Will Oldham. Un artiste particulièrement prolifique qui sévit depuis le début des années 80 et dont l’univers musical se situe entre folk, country et rock. L’album nous propose de douces mélodies, aux instrumentations relativement minimalistes. La voix de Bonnie Prince Billy est très posée, mais malheureusement pas très intéressante. Du coup, le résultat est plutôt lancinant, pour ne pas dire franchement chiant. Le seul titre un peu plus rythmé, franchement country, Quail and Dumplings, est le seul à faire lever un peu l’oreille, mais sans vraiment atteindre de sommet.

tarantaminatindleOn enchaîne avec Mina Tindle, une artiste française plutôt en vogue, que j’étais heureux de découvrir au travers de son premier album, Taranta, sorti en 2012 (oui je sais, j’ai toujours 3 ans de décalage). Et pour le coup, je suis déçu d’être déçu. C’est certes sympa et maîtrisé, mais ça manque franchement de profondeur. La voix de Mina Tindle n’est pas non plus super intéressante et est de toute façon, assez mal mis en valeur. Les paroles de la grande majorité des titres sont en anglais. Seuls deux morceaux sont en français et les paroles ne cassent pas trois pattes à un canard. Bref, peut mieux faire !

faithfulmanleefieldsOn finit par quelque chose de quand même plus intéressant, mais si c’est un peu monotone. Lee Fields, son groupe The Expressions et leur album Faithful Man nous livrent un bon album, au son rétro, qui sonne comme une musique de film de blaxplotaition des années 70. Ce n’est pas illogique, dans la mesure où cet artiste américain né en 1951 est connu pour sa ressemblance vocale et physique avec James Brown. On retrouve donc une voix poussée qui insuffle beaucoup d’énergie à chaque titre. Malheureusement, tous ceux qui composent l’album se ressemblent trop pour que l’on ne finissent pas par relâcher son attention à l’écoute de ce disque sympathique, sans être inoubliable.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.