LES SEPT CRIMES DE ROME (Guillaume Prévost) : Retour aux fondamentaux

lesseptcrimesderomeL’avantage des romans historiques, c’est que l’on a à sa disposition des personnages tous près. Cela épargne un peu de travail d’imagination. Guillaume Prévost l’a bien compris, puisqu’il a notamment écrit un roman où c’est Jules Verne lui même qui mène l’enquête. Dans les 7 Crimes de Rome, ce n’est autre que Léonard de Vinci qui jouer les assistants enquêteur. Un roman policier qui nous emmène autour du Vatican à l’aube de la Renaissance.

Les 7 Crimes de Rome propose une intrigue très classique à base de tueur en série, qui envoie un message au travers d’une mise en scène spectaculaire des meurtres qu’il commet. L’enquête porte donc autant sur le décryptage du message que sur la collecte d’éléments permettant d’identifier le coupable. Rien de bien nouveau, mais c’est assez agréable de tomber sur un récit cherchant à revenir ainsi aux fondamentaux sans forcément chercher à en faire toujours plus par rapport à la concurrence.

Le contexte historique ravira les amateurs du genre. Surtout ceux qui ont regardé la série Borgia et qui ont envie d’avoir une vue de Rome et du Vatican dans les années qui ont suivi. Le style est vivant, léger. Le récit est clair, malgré un nombre relativement important de personnages. Une parfaite lecture d’été donc, qui ne vous laissera pas un souvenir impérissable, mais vous fera passer un bon moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.