MONOMANIA (Deerhunter), ONCE I WAS AN EAGLE (Laura Marling), CONTRA (Vampire Week-end) : Les canards sont sains et saufs

monomaniadeerhunterUn avis qui monte en puissance, même s’il n’atteindra pas des sommets. On commence avec Deerhunter et leur album Monomania, sorti en 2013. Un groupe américain, originaire de l’Alabama qui nous offre un rock basique et sans envergure, saupoudré de vagues sonorités électro. Il se caractérise de plus de l’effet loin du micro qui m’horripile tant. C’est parfois confus et mal maîtrisé, jamais emballant et manquant passablement d’énergie.

onceiwasaneaglelauramarlingOn enchaîne avec Once I Was an Eagle de Laura Marling, une chanteuse-compositrice anglais qui s’est fait connaître en faisant la première partie des concerts de Neil Young. La musique est douce et souvent minimaliste. Les premiers morceaux sont assez monotones. Laura Marling pousse parfois un peu la voix, mais reste terriblement timide et cela manque du coup passablement d’émotion. Heureusement, la deuxième partie de l’album est bien meilleure et nous propose plusieurs très beaux titres, comme Undine ou encore Once, une bien jolie ballade.

contravampireweekendOn termine avec Vampire Week-end, originaires de Chicago, et Contra, leur deuxième album. Ils nous offrent un son pop rock maîtrisé et assez propre sur lui. La voix haut perchée du chanteur donne un effet gentillet, un peu comme du Mika en plus rock et moins disco. C’est vraiment sympa, mais sans pour autant casser trois pattes à un canard. On retiendra tout de même Whorship You, un petit délire aux accents country.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.