RANDOM ACCESS MEMORIES (Daft Punk), GHOST ON GHOST (Iron and Wine), HEAD IN THE DIRT (Hanni El Khatib) : Moyennement lucky

randomaccessmemoriesdaftpunkNotre monde compte un certain nombre de héros masqués : Zorro, Spiderman… et les Daft Punk. Personne n’a pu échapper au titre Get Lucky qui a fait danser la planète entière et inonder les radios en 2013. Il est vrai qu’il s’agit là du titre phare de l’album Random Access Memory. Mais un nouvelle fois, avec ce groupe, je trouve qu’en dehors dehors des singles, il n’y a rien de bien enthousiasmant. C’est parfois dansant et lumineux, mais aussi souvent mou et lancinant. Globalement, l’album est pour moi très moyen, même si quelques autres titres surnagent comme Touch.

ghostonghostironandwineOn quitte la musique électronique pour la guitare sèche du compositeur américain Samuel Beam, dont le nom de scène est Iron and Wine. Il nous propose dans son album Ghost on Ghost une musique finalement assez pop et sans prétention, mais toujours posée et convaincante. Ses morceaux sont parfois parcourus d’accents jazzy, matérialisé par la présence d’un saxophone. C’est toujours assez énergique et entraînant, même s’il aurait pu faire encore plus dans ce domaine sans que cela ne gâte rien. Mais au final, ça se laisse écouter avec un vrai plaisir.

headinthedirthannielkhatibOn termine avec Head in the Dirt d’Hanni El Khatib. Si son album précédent m’avait plutôt déçu, j’ai été nettement plus charmé par celui-ci. Il s’ouvre pourtant par un titre assez sombre, mais finalement assez peu représentatif de l’album. Le rock proposé est souvent très classique, dynamique et toujours maîtrisé. Les titres sont d’une qualité constante et le résultat est solide artistiquement. Il lui manque simplement une voix réellement marquante pour prendre une autre dimension.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.