HITCHCOCK PRESENTE : HISTOIRES TROUBLANTES : Pour l’anecdote

histoirestroublantesAimant particulièrement la littérature de gare, qui sous ma plume ne constitue pas un terme péjoratif, j’ai eu plusieurs fois l’occasion de me plonger dans un des classiques du genre, les recueils de nouvelles policières sous l’égide d’Alfred Hitchcock. Des ouvrages aux titres décrivant toujours l’ambiance générale des récits qui nous sont proposés. Voici donc Histoires Troublantes, qui regroupe 15 nouvelles pour autant d’auteurs différents.

Forcément, un tel recueil est inégal. Surtout que les récits sont classés par ordre alphabétique selon le nom de leur auteur. On passe donc de l’une à l’autre sans logique particulière. Les récits font de 6 à 70 pages et ont en commun un meurtre à un moment donné. Pour le reste, les angles sont divers, même si cela reste quand même toujours très classique. C’est d’ailleurs sans doute là la limite d’Histoires Troublantes, un manque d’une réelle originalité avec au moins un récit sortant vraiment de l’ordinaire.

En fait, les récits les plus courts sont souvent les meilleurs. Ils se concentrent sur une idée parfois surprenante ou amusante, bref sur l’essentiel. Aucune plume ne participant à Histoires Troublantes n’était de premier ordre, quand les pages s’accumulent, c’est généralement au détriment de l’intensité de l’intrigue, qui se trouve diluée et perd du coup un peu de son intérêt. Globalement, ce recueil est un ton en dessous des autres que j’ai pu lire de la série. Cela reste distrayant, mais très anecdotique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.