A LETTER HOME (Neil Young), HOT WAVE (The Lanskies), CROZ (David Crosby) : C’est encore à StLô qu’on est le mieux

aletterhomeneilyoungOn commence cet avis par un album de reprises signé Neil Young. Sorti en 2014, A Letter Home revisite un certain nombre de titres plus ou moins connus de Bob Dylan ou Willie Nelson. Beaucoup de ballades qui mettent en valeur la voix du chanteur canadien. Le son donne l’impression d’un enregistrement de qualité moyenne, même si cela donne du coup un petit côté intimiste. Mais globalement l’album ressemble quelque peu à un gadget et n’a rien d’indispensable. On retiendra cependant la belle reprise de Bruce Springsteen avec My Hometown.

hotwavethelanskiesOn poursuit avec Hot Wave, troisième album du groupe The Lanskies, originaire de… Saint-Lô, comme son nom ne l’indique pas. Un album qui propose un mélange de rock énergique et direct avec une pop plus sucré, aux accents parfois légèrement électro. En tout cas le résultat est solide, souvent entraînant. La qualité est constante, mais cela manque tout de même d’un vrai tube pour être définitivement marquant. On écoutera cependant avec une oreille plus attentive le titre Romeo, qui est vraiment représentatif de leur style.

crozdavidcrosbyOn termine avec un chanteur américain de 75 ans, David Crosby, mais dont j’ai découvert l’univers avec son album Croz. Une découverte qui ne me marquera pas plus que cela, car si sa musique est douce mélodieux, sa voix est assez plate. Certes, cela coule tout seul aux oreilles, mais cela ne retient guère l’attention. C’est propre, artistiquement maîtrisé, mais certainement pas d’un intérêt démesuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.