PASSERBY (Luluc), NATALIE MERCHANT (Natalie Merchant), THE WORSE THINGS GET, THE MORE I FIGHT, THE MORE I FIGHT, THE MORE I LOVE YOU (Neko Case) : Femmes à l’honneur bis

passerbylulucLes femmes sont encore à l’honneur dans cet avis, puisqu’il s’agira de trois nouvelles voix féminines. On commence par Luluc, un duo australien, et leur deuxième album, sorti en 2014, Passerby. La voix de Zoë Randell est particulièrement claire et apaisante et vient se poser sur une musique douce. On se laisse littéralement bercer par cet album qui n’offre que des ballades, sans être pour autant du tout monotone. Les mélodies restent toujours très épurées, tout passe par cette très belle voix qui gagne à être connue.

nathaliemerchantnathaliemerchantNatalie Merchant est quant à elle une chanteuse qui, pour ses 20 ans de carrière, a sorti un album sobrement intitulé Natalie Merchant. Elle nous offre une musique entre pop et folk, parfois un peu sucrée, mais toujours douce et mélodieuse. Les mélodies sont simples et accompagnent une très belle voix claire et chaude à la fois. Seven Deadly Sins est le titre le plus emblématique, une jolie ballade à l’instrumentation minimaliste. Cependant, l’album manque globalement d’un petit quelque chose pour vraiment accrocher l’attention et l’oreille de l’auditeur.

theworsethethingsgettheharderifigttheharderifightthemoreiloveyounekocaseOn terme avec Neko Case, une autre artiste folk américaine, avec son album The Worse Things Get, The Harder I Fight, the Harder I Fight, the More I Love You… Rien que ça ! Si son titre est particulièrement long, il commence plutôt mollement avec deux morceaux maîtrisés mais sans grande énergie. Heureusement, le troisième, Man, est beaucoup plus dynamique et le résultat s’avère tout de suite plus convaincant. Le reste est effectivement interprété avec plus de conviction. Au final, l’album est agréable, malgré quelques limites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.