DERNIER ROUND (Kool Shen), MALAMORE (The Liminanas), VISION OF US ON THE LAND (Damien Jurado) : La partie vaut bien le tout

dernierroundkoolshenUn tout est censé être plus que la somme de ses parties. Ainsi, lorsqu’un duo se sépare pour que chacun des deux membres se lancent dans une carrière solo, on peut s’attendre à que le résultat ne soit pas à la hauteur de leurs œuvres collectives. Ainsi, on pourrait facilement imaginer que Dernier Round de Kool Shen ne soit qu’une pâle copie de ce qu’il proposait avec le Suprême NTM. Mais on se tromperait alors. En effet, dès les premières secondes, on est séduit par un rap plutôt entraînant, qui montre que Kool Shen est en pleine forme. Le style est particulièrement fluide, les textes rebelles mais à l’esprit positif. Bref, on sent une réelle maturité chez cet artiste. La qualité est constante du début à la fin de l’album, même si on retiendra avant tout Two Shouts Iv My People et le Retour du Babtou.

malamoretheliminanasOn reste en France avec le groupe The Limiňanas et leur album Malamore, sorti en 2016. Un style qui se caractérise par des textes plus parlés que chantés. Cependant, les textes ne sont pas spécialement accrocheurs, ni poétiques, marqués aussi par un certain sens de l’ironie. Le tout manque franchement d’harmonie et les titres sont souvent quelque peu heurtés. Même les quelques titres plus chantés ne sont pas terribles non plus, tout comme ceux qui tirent sur le rock anglais. Bref, rien de bien intéressant.

visionofusonthelanddamienjuradoOn termine ce voyage musical à Seattle, dont je suis revenu ce matin, pour découvrir Damien Jurado et son album Vision of Us on the Land. Pour résumer, la voix est moche, ce n’est pas mélodieux, le résultat est souvent carrément pénible. Cela n’allume donc pas le moindre éclair d’intérêt dans l’oreille de l’auditeur. Cela ne constituerait même pas une bonne musique de fond. Certes, l’album est varié et maîtrisé, mais cela ne rend pas pour autant l’album plus agréable à écouter. Pour être quand même un tout petit peu positif, on peut sauver les quelques titres doux à la guitare sèche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.