MAMMIFERES (Miossec), A MOON SHAPED POOL (Radiohead), THE PARTY (Andy Shauf) : La monotonie des vieilles connaissances

mammiferesmiossecOn commence par une première vieille connaissance, à savoir le chanteur breton et légèrement alcoolique, Miossec et son album Mammifères, sorti en 2016. Un artiste que j’apprécie, même si aucun de ses albums ne m’aura jamais autant plu que Boire, son premier album, sorti onze ans plus tôt. Celui-ci surprend par une humeur plutôt positive, moins désabusée que d’habitude. On retrouve naturellement la voix si particulière du chanteur, avec un travail sur les instrumentations et les sonorités plus élaboré que d’habitude. Malheureusement, les textes ne sont pas toujours hyper inspirés. Le résultat final n’a vraiment rien de marquant par rapport au reste de sa carrière.

amoonshapedpoolradioheadOn poursuit avec une autre valeur sûr, le groupe Radiohead. Des stars mondiales cette fois-ci, qui nous ont offert A Moon Shaped Pool. Enfin, offert c’est vite dit. Ca débute très mollement. L’ambiance est assez sinistre, les arrangements minimalistes. On n’est vraiment pas emballé, c’est le moins que l’on puisse dire. Les titres s’enchaînent de manière totalement monotone, ceux-ci étant plus transparents les uns que les autres. Aucun ne ressort pour sauver cet album de l’ennui absolu.

thepartyandyshaufOn termine par contre avec une découverte. Andy Shauf et son album The Party. Un artiste canadien qui nous offre une musique folk relativement douce et agréable. Il est simplement regrettable qu’il mette sa voix en retrait, ce qui nuit à l’impact des titres. Du coup, le résultat est globalement monotone, surtout que les instrumentations sont réellement épurées. On peut vraiment regretter une certaine manque d’ambition musicale qui condamne cet album à rester transparent et totalement oubliable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.