PUPILLE : Premiers pas

pupilleafficheLe personnage principal d’une histoire est souvent celui lequel l’histoire est racontée. Le scénario adopte son point de vue et du coup le spectateur également. Il apporte son lot de subjectivité qui existe forcément en tout récit. Mais quand le personnage principal est un nourrisson de quelques jours, cela paraît plus difficile, puisqu’il apparaît quasiment impossible de faire partager ses émotions et la manière dont il vit les événements. Quasiment, mais pas totalement, comme le prouve Pupille. Un joli film sur un sujet finalement assez peu souvent abordé au cinéma.

Pupille est bien l’histoire d’un enfant. Le bébé ne représente pas uniquement un fil rouge auquel se rattache tout le reste, mais bien un personnage à part entière. C’est réellement ce qui fait l’originalité et tout l’intérêt de ce film. Au-delà de ça, il s’agit d’un film chorale qui nous fait partager un bout du destin des personnes qui gravitent autour de lui. Tous les fils narratifs ne se valent pas, mais forment un tout assez solide pour être convaincant. La narration de Jeanne Herry constitue un point fort de ce long métrage. En montrant dès la première scène où tout cela va mener, il libère le spectateur d’un suspense artificiel pour qu’il puisse se concentrer sur les émotions véhiculées par les personnages. Tous les personnages.

pupillePupille bénéficie d’un casting de tout premier ordre. Le film permet à Gilles Lelouche de connaître un de ses plus beaux rôles. Il fait part d’une grande sensibilité, doublée d’une vraie justesse. Elodie Bouchez est elle aussi remarquable et sans elle, le film n’aurait pas pu être aussi touchant. Jeanne Henry nous offre de très belles scènes, dont celle de la rencontre entre le bébé et sa future mère, qui prouve que la sobriété peut être parfois le meilleur moyen de sublimer les émotions. On passe donc le film avec une petite larme qui pointe aux paupières. Mais elle est plus souvent de joie que de tristesse et on ressort de ce film le cœur léger. Et il faut admettre que cela fait le plus grand bien.

LA NOTE : 13/20

Fiche technique :
Production : Chi-fou-mi productions, Trésors films
Distribution : Studio Canal
Réalisation : Jeanne Herry
Scénario : Jeanne Herry
Montage : Francis Vesin
Photo : Sofian El Fani
Décors : Johann George
Musique : Pascal Sangla
Durée : 107 min

Casting :
Sandrine Kiberlain : Karine
Gilles Lelouche : Jean
Elodie Bouchez : Alice
Olivia Côte : Lydie
Miou-Miou : Irène

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.