LES CHRONIQUES D’ALVIN LE FAISEUR, TOME 3 : L’APPRENTI (Orson Scott Card) : Go west

lapprentiAprès un premier tome pas très emballant mais un deuxième plutôt passionnant, c’est avec une réelle curiosité que j’ai débuté la lecture de l’Apprenti, troisième volet de la saga Alvin le Faiseur. Une histoire étonnante qui nous emmène aux Etats-Unis à la fin du 18ème siècle, mais dans une version où la magie existe et où certaines personnes naissent dotées de pouvoirs plus ou moins extraordinaires. On suit ici les aventures d’un jeune garçon capable de commander à la matière, qu’elle soit inanimée ou vivante. Un pouvoir dont il peut se servir aussi bien pour créer que pour détruire.

L’Apprenti est à l’image de la saga jusqu’à présent. Une première partie pas forcément passionnante, mais une montée en intensité de l’intrigue qui débouche sur une seconde moitié réellement prenante. Ce tome exploite pleinement des personnages désormais bien implantés dans l’esprit du lecteur, dont évidemment le personnage principal. Le récit en introduit de nouveaux, certains hauts en couleur et qui joueront très certainement un rôle dans les épisodes à venir. L’univers imaginé par Orson Scott Card est désormais vraiment mature et on prend beaucoup de plaisir à le parcourir en aussi bonne compagnie. Le récit mêle péripéties et évolutions des protagonistes pour ne jamais laisser le lecteur s’ennuyer, au moins dans la deuxième partie.

Le style d’Orson Scott Card est agréable, malgré une certaine lourdeur. En effet, il n’est pas adepte des longs dialogues et il préfère le style indirect libre. Cela donne des pages relativement compactes qui peuvent décourager. Mais on navigue finalement dans le récit assez facilement. Le récit est clair, les personnages sont tous introduits longuement et le lecteur a le temps de se familiariser avec eux. On ne se sent jamais perdu à la lecture de l’Apprenti, dans un univers peut-être moins foisonnant que d’autres, mais tout de même assez riche pour mériter toute notre attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.