TRANQUILITY BASE HOTEL + CASINO (Artic Monkeys), TELL ME HOW REALLY FEEL (Courtney Barnett), DARK EYED MESSENGER (Adrian Crowley) : Démarrage en douceur

tranquilitybasehotelandcasinoarticmonkeysOn commence avec un groupe phare de la scène rock actuelle, Artic Monkeys et leur album Tranquility Base Hotel and Casino, sorti en 2018. Il s’ouvre avec un titre qui ressemble à une sorte de slow déstructure. Il donne le ton d’un album dont le ton est assez doux et mélodieux. Cela se laisse écouter, mais cela n’accroche que rarement vraiment l’oreille. On pourra noter quelques bons titres comme Four Out of Five, mais on attend quand même tout l’album le titre vraiment énergique qui nous sortirait d’une sorte de monotonie. Il ne vient malheureusement jamais.

tellmehowyoureallyfeelcourtneybarnettOn poursuit avec Courtney Barnett, un artiste dont j’ai déjà dit beaucoup de bien dans ces pages. Ce sera une nouvelle fois le cas avec Tell Me How You Really Feel. On entre dans cet album tout en douceur, avant de tomber sur des titres beaucoup plus énergiques et accrocheurs. La musique alterne le pop et le rock, voire même le très rock, et s’avère toujours maîtrisée et agréable. Le résultat n’est jamais totalement bouleversant mais est d’une qualité réelle et constante.

darkeyedmessengeradriancrowleyOn termine avec Adrian Crowley, un artiste irlandais à la carrière déjà longue. Dark Eyed Messenger s’ouvre tout en douceur (décidément !). Les titres sont presque plus parlés que chantés. La voix est profonde, mais pas tant que ça… Les instrumentations sont minimalistes. Bref, il mise tout sur sa voix, mais elle n’est pas assez exceptionnelle pour se suffire à elle-même. Du coup, le résultat est quelque peu tristounet. L’album ne décolle jamais et retournera vite dans l’oubli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *