JUNIOR (Corridor), THREE CHORDS AND THE TRUTH (Van Morrison), IMMANENT FIRE (Emily Jane White) : Toujours vert

juniorcorridorOn part de l’autre côté de l’Atlantique mais pour entendre parler français. En effet Corridor est un groupe venu de Montréal. Leur album Junior, sorti en 2019, nous fait découvrir leur univers éthéré, où la voix distordue résonne avec un effet d’écho. Ceci a pour double effet de mettre la voix totalement en retrait et de rendre totalement incompréhensibles les paroles. Restent donc les mélodies, mais qui ne cassent pas trois pattes à un canard. Le résultat a un petit côté années 80, mais se révèle surtout terriblement lancinant. Pour tout dire, c’est un peu pénible à écouter.

threecordsandthetruthvanmorrisonOn enchaîne avec une légende de la scène rock, Monsieur Van Morrison, né en 1945, 47 albums au compteur, dont ce Three Cords and the Truth. On comprend la dimension du bonhomme en découvrant sa musique tout en maîtrise et de grande classe. Il navigue entre jazz, country et rock. Sa voix enchanteresse et relativement originale donne tout son charme à l’ensemble. On peut cependant trouver cet album un rien monotone. Cela reste en effet toujours très classique, même si tous les titres sont tout de même de grande qualité.

immanentfireemilyjanewhiteOn termine avec Emily Jane White et son album Immanent Fire. On y pénètre dans une ambiance éthérée, même si le reste de l’album aura un côté pop un rien sucré. Sa musique est très mélodique. Sa voix est très mise en avant, mais sans pour autant avoir les qualités requises pour faire vraiment la différence grâce à elle. Cela rappelle parfois l’univers de Björk. Le résultat est au final solide et se laisse écouter avec un certain plaisir. Mais rien de vraiment emballant néanmoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.