SOLEIL ENCULE (Arlt), HAVE WE MET (Destroyer), MUSIC TO BE MURDERED BY (Eminem) : La bonne technique

soleilenculearltOn commence cet avis par un groupe français particulièrement méconnu. Arlt a sorti Soleil Enculé en 2019. Dans un premier temps, on semble plongé dans un conte pour enfants. Le groupe est en fait un duo, mais c’est la voix féminine qui domine largement. Les mélodies sont lancinantes et pas toujours très harmonieuses. Les textes sont quant à eux sans grand intérêt. Le résultat est relativement étrange, mais ce côté décalé ne vient jamais provoquer la curiosité de l’auditeur qui passe rapidement et définitivement à autre chose.

havewemetdestroyerOn enchaîne avec les canadiens de Destroyer et leur album Have We Met. La voix du chanteur, Daniel Béjar, semble parfois en décalage avec la musique. L’ambiance crée est assez intimiste. Elle traduit surtout une vraie personnalité de l’artiste, qui compense le manque d’harmonie ou de maîtrise. L’album compte quelques bons moments, mais se révèle tout de même relativement inégal. Il devient même parfois assez pénible à écouter. Dommage.

musictobemurderedbyeminemOn termine avec une des plus grandes stars de la scène mondial, le rappeur Eminem et son album Music to be Murdered By. Le résultat est techniquement parfait, dans une ambiance plus calme et posée que d’habitude. L’album compte beaucoup de duos. Cela contribue à créer une ambiance différente à chaque titre. La diction est toujours aussi dynamique et mordante. Cela ressemble parfois un peu à un exercice de style, comme le titre Godzilla où le rappeur semble chercher à battre son propre record de vitesse. Mais même pour quelqu’un qui n’aime pas plus le rap que ça, comme moi, cela reste un très bon album.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.