LE CYBER POULPE : L’union fait la force

lecyberpoulpeLe Poulpe est un personnage qui n’appartient à aucun auteur en particulier puisque chaque épisode de cette série en possède un différent. Mais le Cyber Poulpe va encore plus loin, puisque chaque chapitre de ce roman a été écrit par une personne différente dans le cadre d’un atelier d’écriture, organisé sur le site internet de Mano Solo (l’info n’a aucun intérêt en soi, si ce n’est que j’ai trouvé ça amusant). L’écriture collective bénéficie de l’intelligence du même nom puisque ce volume est à mon sens le meilleur de la série (parmi ceux que j’ai lus bien sûr).

Le Cyber Poulpe écrit donc à travers d’internet confronte le détective aux grands bras au monde numérique et aux sombres activités pratiquées en ligne. Le choc culturel est violent et donne lieu à des situations savoureuses. Ce volume respecte totalement l’esprit de la série, avec son ironie omniprésente. La source donnant vie à cette dernière paraît ici intarissable. Mais la qualité du Cyber Poulpe ne s’arrête pas là car l’enquête en elle-même est incontestablement une des plus riches, complexes et passionnantes que la série nous ait proposée.

Le Cyber Poulpe apparaît nettement plus épais que les autres romans de la série. Cela est du à la complexité de l’intrigue, bien supérieure, mais avant tout au fait que le roman nous propose trois fins alternatives, écrites chacune par un auteur différent. Ceci représente un peu plus qu’un gadget, car il montre à quel point un dénouement peut totalement renverser (ou pas) la vision complète que l’on porte sur les événements qui ont précédé. Cet épisode ravira donc les amateurs de la série, mais aussi tout simplement les amateurs de bons romans policiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.