DOCTOR STRANGE IN THE MULTIVERSE OF MADNESS : Pas fou fou

Depuis quelques films, on commence à se demander si l’univers cinématographique Marvel n’est pas sérieusement en train de s’essouffler. En effet, cela fait un moment qu’il ne nous a pas offert un film soulevant un réel enthousiasme chez les fans. Même la réunion de trois Spider-man n’a pas suffit à donner naissance à un volet marquant profondément les mémoires. Seules les séries parviennent encore à faire vibrer les amateurs de super-héros. C’est pourquoi, ces derniers fondaient beaucoup d’espoirs sur Doctor Strange in the Multivers of Madness, surtout qu’il faisait revenir sur grand écran le personnage de Wanda, qui nous avait ravi dans l’excellent WandaVision. Et surtout, l’idée de revoir Sam Raimi aux commandes d’un film de ce genre était porteuse de beaucoup de promesses.

Le problème des promesses est qu’il faut les tenir et ce n’est pas toujours facile. Doctor Strange in the Multivers of Madness est plutôt un bon film à bien des points de vue. Cependant, il existe un léger décalage entre les ambitions qu’il porte et la qualité du résultat final. C’est distrayant, plutôt bien réalisé, porteur des vrais enjeux dramatiques pour l’univers dans lequel il se situe. On y retrouve la touche d’humour et d’autodérision qui a fait le succès des films Marvel. Malgré tout cela, quelque chose manque néanmoins. La multiplicité des films a fini par tuer tout réel effet de surprise. Jamais on ne se dit « ah je ne m’attendais vraiment pas à ça ». Du coup, on y trouve ce que l’on est venu chercher, mais quasiment rien de plus.

Copyright Marvel Studios 2022. All Rights Reserved.

Ce qui apporte tout de même une vraie force à Doctor Strange in the Multivers of Madness est la réunion du duo Sam Raimi et Danny Elfman. La musique donne vraiment une dimension épique supplémentaire à plusieurs scènes. On sent que les deux artistes sont toujours en synergie pour le plus grand plaisir du spectateur. Ensuite, Sam Raimi parvient à distiller quelques petites touches de son univers personnel, avec quelques éléments issus de l’univers du film d’horreur, mais qui prennent leur place avec un grand naturel dans le film. Mais sans doute, oser leur donner une plus grande place aurait pu conduire à une œuvre plus personnelle et moins formatée. Ce petite manque d’audace aurait pu être l’étincelle qui manque à ce film. Espérons que le retour du brasier soit pour le prochain film.

LA NOTE : 11/20

Fiche technique :
Réalisation : Sam Raimi
Scénario : Michael Waldron d’après les personnages créés par Steve Ditko et Stan Lee
Musique : Danny Elfman
Direction artistique : Julia Dehoff, Patrick Harris, Peter James, Mike Stallion et Mark Swain
Décors : Charles Wood
Costumes : Graham Churchyard
Photographie : John Mathieson
Montage : Bob Murawski
Production : Kevin Feige
Producteur délégué : Scott Derrickson
Durée : 126 minutes

Casting :
Benedict Cumberbatch : Dr Stephen Strange / Docteur Strange / Defender Strange / Supreme Strange (univers 838) / Sinister Strange
Elizabeth Olsen : Wanda Maximoff / la Sorcière rouge / Wanda Maximoff (univers 838)
Rachel McAdams : Dr Christine Palmer / Christine Palmer (univers 838)
Benedict Wong : Wong
Xochitl Gomez : America Chavez
Chiwetel Ejiofor : Karl Mordo / Baron Mordo (univers 838)
Patrick Stewart : Pr Charles Xavier / Professeur X (univers 838)
Hayley Atwell : Peggy Carter / Captain Carter (univers 838)
Lashana Lynch : Maria Rambeau / Captain Marvel (univers 838)
John Krasinski : Reed Richards / Mr Fantastique (univers 838)
Anson Mount : Blackagar Boltagon / Black Bolt (univers 838)
Jett Klyne : Tommy Maximoff (univers 838)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.