EL BUEN PATRON : Le bon Javier

Certains acteurs sont spécialistes des transformations physiques d’un film à l’autre. On pense notamment à Russell Crowe ou Johnny Depp. Javier Bardem est également pas mal dans son genre. La preuve avec El Buen Patrón où il incarne un chef d’entreprise d’un certain âge et bedonnant. On est loin du Javier Bardem d’une sensualité absolue de Vicky Cristina Barcelona ou même d’Everybody Knows, pour prendre un exemple plus récent. Mais ce qu’il y a de formidable avec un tel talent, c’est qu’il reste intact quelle que soit l’enveloppe qui le véhicule. Grâce à lui, le film nous offre un moment cinématographique particulièrement réjouissant.

Un portrait satyrique

El Buen Patrón est un portrait satyrique. Celui d’un homme aux défauts à première vue véniels, mais qui vont peu à peu prendre des proportions démesurées, quand les événements semblent se liguer contre lui. Il finira par commettre les pires horreurs pour un motif dont le dénouement soulignera la futilité. Le ton est résolument celui de l’humour et de la dérision, version acide particulièrement corrosif. Le spectateur devrait objectivement détester ce personnage, mais la magie du second degré (et le talent de l’acteur évidemment) fait naître un attachement et, avouons le, un plaisir sadique de le voir s’enfoncer toujours un peu plus.

El Buen Patron
Copyright Tripictures

Vous l’aurez compris, El Buen Patrón a été taillé sur mesure pour Javier Bardem. Et le moins que l’on puisse dire est qu’il y met du sien pour mériter une telle attention. Il est tout simplement éblouissant. La caméra de Fernando León de Aranoa parvient à se mettre pleinement au service de son interprète principal. De tout son casting en fait, tant les seconds rôles contribuent tous à tirer le film vers le haut. On retiendra notamment la performance d’Almudena Almarcha, qui ne jettera pas le trouble que dans l’esprit de son patron. Tout ceci contribue à la réussite sans réserve de ce film mordant et savoureux.

LA NOTE : 13/20

Fiche technique :
Réalisation et scénario : Fernando León de Aranoa
Photographie : Pau Esteve Birba
Montage : Vanessa Marimbert
Musique : Zeltia Montes
Durée : 120 minutes

Casting :
Javier Bardem : Blanco, le chef d’entreprise
Celso Bugallo : Fortuna
Francesc Orella : Alejandro
Manolo Solo : Miralles
María de Nati : Ángela
Almudena Amor : Liliana
Sonia Almarcha : Adela
Fernando Albizu : Román
Nao Albet : Albert
Daniel Chamorro : le journaliste
Óscar de la Fuente : José
Tarik Rmili : Khaled
Rafa Castejón : Rubio
Martín Páez : Salva
Yael Belicha : Inés
Mara Guill : Aurora
Sonia Herrera : Merche

Fiche Allociné : https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=286387.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.