TEMPURA : Saveurs timides

Tempura affiche

Beaucoup de films asiatiques ont la capacité d’ouvrir l’appétit du spectateur au sens propre du terme. C’est en particulier vrai pour les films coréens, où les personnages passent une bonne partie de leur temps à manger, mais aussi souvent des films japonais. Il font parfois de la cuisine, un élément central de leur histoire, comme pour la Saveur des Ramen par exemple. On pouvait naturellement s’attendre à ce qu’un film intitulé Tempura fasse de même. C’est vrai pendant une bonne partie de ce film, avant que cet aspect ne s’estompe. Heureusement, il est assez riche par ailleurs pour nous tenir en haleine, à défaut d’appétit, jusqu’au bout.

La saveur des tempura

Tempura raconte l’histoire immuable de deux êtres particulièrement timides qui doivent surmonter leurs peurs pour vivre enfin leurs sentiments. Il s’agit donc d’une forme de comédie romantique. Mais ici l’amour n’est que le moteur qui pousse le personnage à explorer ce qu’elle est et veut vraiment. Non qu’on se désintéresse de la romance, plutôt touchante au demeurant, mais ce n’est pas réellement le sujet central du film. On se situe plus dans la lignée des films portrait. Cela commence en tissant un lien solide entre la cuisine et le cours des événements. Cela donne un caractère particulièrement savoureux à la première partie du film. Dommage que Akiko Ohku ait décidé de dénouer ce fil au bout d’un moment, faisant quelque peu perdre à son propos son côté singulier, et accessoirement appétissant.

Tempura
Copyright Art House

Heureusement, le duo formé par Non et Kento Hayashi a fait naître chez le spectateur suffisamment de sympathie pour suivre l’histoire jusqu’au bout avec beaucoup d’attention. Le film repose avant tout sur les épaules de la première, dont Tempura est avant tout l’histoire. Le public français avait déjà eu la chance de découvrir sa voix à travers le doublage du magnifique Dans un Recoin de ce Monde. On a la découvre ici en chaire et en os. On appréciera la grande subtilité de son interprétation, parvenant à donner vie à un personnage dont le caractère est à la fois source d’humour et d’une réelle émotion. Elle jongle entre les deux avec une habileté déconcertante. Ce film est au final un plat complet qui comblera les estomacs cinéphiles les plus exigeants.

LA NOTE : 13/20

Fiche technique :
Réalisation : Akiko Ohku
Scénario : Akiko Ohku, d’après l’oeuvre de Risa Wataya
Musique : Masaki Takano
Décors : Fumiko Sakuhara
Son : Taiki Okabe et Hajime Komiya
Photographie : Natsuyo Nakamura
Montage : Hiroyuki Yoneda
Costumes : Mari Miyamoto
Production : Koichiro Fukushima, Kanjiro Toba, Shin’ichi Tago, Naoshi Yoda, Katsumi Nagata, Misaki Kawamura, Riki Takeuchi, Takuro Nagai, Yuusaku Nakajima, Yoshitaka Yano
Durée : 133 min

Casting :
Non : Mitsuko / A
Kento Hayashi : Tada
Ai Hashimoto : Satsuki
Asami Usuda : Nozomi
Hairi Katagiri : Mme Sawada
Takuya Wakabayashi : Carter

Fiche Allociné : https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=287852.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.