TOUT LE MONDE AIME JEANNE : Bonheur thérapie

Tout le Monde Aime Jeanne affiche

De la scène comique au cinéma dramatique, il existe à première vue un large fossé qui n’est pas aisé de franchir. Pourtant, on ne compte plus les exemples éclatants d’un passage réussi d’un bord à l’autre. Sans remonter jusqu’à Coluche dans Tchao Pantin, on peut notamment citer Marina Foïs dont je dis tellement de bien dans ces pages (comme pour Ad Bestas par exemple) et qui nous livre des prestations loin de ses simagrées du temps des Robin des Bois. Il encore un peu tôt pour la comparer à Blanche Gardin, qui prend doucement ses marques sur grand écran. Mais avec Tout le Monde Aime Jeanne, on pourrait être tenter de lui prédire un parcours similaire.

Feel good movie

Avant de briller à travers son casting, Tout le Monde Aime Jeanne se démarque par la qualité de son scénario et l’imagination de sa mise en scène. Sur le premier point, je n’ai pas envie d’en dire trop car sa grande force réside dans la manière dont il ne va dévoiler que très progressivement le vrai sujet du film. On est cependant face à un vrai feel good movie qui sans optimisme béat ou fleur bleue nous fait croire qu’il y a toujours du beau temps après la pluie. Tout cela est agrémenté par les pensées de la principale protagonistes représentées par un personnage crayonné (par Céline Devaux elle-même) et fort sympathique. Le procédé, sans être révolutionnaire, apporte un peu d’originalité bienvenue.

Tout le Monde Aime Jeanne
Copyright Les Films du Worso – O som e a furia

La cour des grandes

Tout le Monde Aime Jeanne permet donc à Blanche Gardin de connaître un premier rôle dramatique au cinéma. Certes, le film tire souvent sur la comédie, mais son talent ne se dilue jamais dans les moments plus graves. Bien au contraire. En effet, c’est avant tout sur le personnage incarné par Laurent Lafitte que repose les ressorts comiques du films. Elle se situe de son côté dans un autre registre, dans lequel elle fait preuve de beaucoup de justesse et de sensibilité. Une performance qui donne finalement le ton du film dans son ensemble. Et pour les deux, on peut sans aucun scrupule parler de réussite.

LA NOTE : 13/20

Fiche technique :
Réalisation : Céline Devaux
Scénario : Céline Devaux
Photographie : Olivier Boonjing
Costumes : Marine Peyraud
Décors : Artur Pinheiro
Son : Olivier Dô Huu
Montage : Gabrielle Stemmer
Musique : Flavien Berger
Durée : 95 minutes

Casting :
Blanche Gardin : Jeanne
Laurent Lafitte : Jean
Maxence Tual : Simon, le frère de Jeanne
Nuno Lopes : Vitor
Marthe Keller : Claudia, la mère de Jeanne
Léa Mysius : Claudia, jeune
Samira Sedira : maître Sonia
Hami Lisa Mirey : Théodora

Fiche Allociné : https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=290442.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.