AS BESTAS : Féroce !

As Bestas affiche

Comment ai-je pu me trouver à deux doigts d’oublier de vous livrer la critique d‘As Bestas. En effet, c’est en voyant l’affiche au cinéma il y a quelques jours que j’ai réalisé que dans ma volonté de rattraper mon retard, j’avais tout simplement zappé un des meilleurs films de l’année. Pourtant, il n’y a pas plus grand plaisir pour un critique, même aussi amateur que moi, que de mettre des mots sur son enthousiasme ! Même si, j’avoue, les proses concernant les navets sont aussi particulièrement jouissives à écrire. Bref, nous sommes là devant un beau et grand film.

Noire psyché

Qu’il s’agisse d’un film noir, mais très axé sur l’exploration de la psyché des personnages, ne surprendra pas ceux qui connaissent déjà l’œuvre de Rodrigo Sorogoyen. As Bestas prend naturellement sa place dans sa filmographie de Que Dios Nos Perdone, El Reino ou Madre. Mais en termes de qualité pure, ce film est clairement un cran au-dessus. Le scénario est remarquablement écrit, parcouru d’une tension constante, que les rebondissements ne viendront jamais casser bien au contraire. Chaque élément vient relancer l’intrigue pour pousser le spectateur toujours un peu plus profondément dans le film. On en ressort à la fois ravi d’avoir assisté à un tel spectacle, mais presque soulagé qu’une expérience aussi intense s’achève pour nous laisser souffler.

As Bestas
Copyright Lucia Faraig

Union franco-espagnole

D’un point de vue formel, As Bestas est là aussi remarquable. La photographie est absolument sublime. Elle met en valeur aussi bien les formidables personnages que le décor dans lequel ils évoluent. Pour une histoire qui donne autant d’important au lieu où elle se déroule, il s’agit d’une caractéristique qui donne une dimension supplémentaire à ce long métrage. Rodrigo Sorogoyen a été cherché le meilleur du cinéma français pour son casting. Le mois de juillet 2022 aura vraiment été le mois de Denis Ménochet qui signe là une performance encore plus extraordinaire que celle qu’il nous a offerte dans Peter Von Kant. S’il éblouit la première moitié du film, il sera ensuite relayé au premier plan par Marina Foïs, toujours aussi éblouissante. Le meilleur du cinéma hexagonal et ibérique rassemblé à l’écran pour notre plus grand bonheur. Vive l’Europe !

LA NOTE : 15/20

Fiche technique :
Réalisateur : Rodrigo Sorogoyen
Scénario : Rodrigo Sorogoyen, Isabel Peña Musique : Olivier Arson
Décors : José Tirado
Costumes : Paola Torres
Photographie : Alejandro de Pablo
Son :: Altor Berenguer
Montage : Alberto del Campo
Production : Ibon Cormenzana, Ignasi Estapé, Jean Labadie
Durée : 137 minutes

Casting :
Denis Ménochet : Antoine Denis
Marina Foïs : Olga Denis
Luis Zahera : Xan
Diego Anido : Lorenzo
Marie Colomb : Marie Denis, la fille d’Antoine et Olga
Luisa Merelas : Anta, la mère José
Manuel Fernández y Blanco : Pepiño
Federico Pérez Rey : Mariano
Javier Varela : Xosé
David Menéndez : Alfonso
Xavier Estévez : le sergent Espin, de la Garde civile
Emile Duthu : Pierrot, le petit garçon de Marie

Fiche Allociné : https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=297016.html

1 thought on “AS BESTAS : Féroce !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.