BUZZ L’ÉCLAIR : Vers l’infini mais guère au-delà

Buzz l'Eclair affiche

Les producteurs ont inventé la notion de suite et de franchise à peu près en même temps que le cinéma. Mais leur imagination a fini par faire naître d’autres idées pour exploiter au maximum un personnage ou un concept à succès. Sequel, prequel, spin-off, séries… Nos écrans sont remplis de dérivés de ce type. Pour le pire souvent, mais aussi parfois pour le meilleur. Buzz l’Éclair est à ranger dans la catégorie des spin-off. Mais un spin-off plutôt malin dans son lien avec la franchise originale, à savoir Toy Story, dont les 4 épisodes nous ont enchanté depuis bientôt 20 ans. Le résultat n’est pas tout à la hauteur du reste, mais assez réussi et surtout différent pour valoir un petit détour.

Buzz a le rythme

Buzz l’Eclair ne se situe pas dans l’univers de Toy Story. Il est le film dont le jouet Buzz l’Éclair est supposé être tiré. Il s’agit donc d’un vrai film d’aventure de science-fiction, sans lien avec notre réalité ou les personnages de la franchise, du moins sous forme de jouet. Cela pourra déstabiliser les plus petits, mais le film n’est clairement pas pensé uniquement pour eux. Les amoureux de Toy Story ont quelque peu grandi depuis 1995 et ils sont donc demandeurs d’un peu de complexité. Le scénario ici n’est pas celui d’Inception ou d’Interstellar, mais on y retrouve une notion de paradoxe temporel notamment. Bref, c’est divertissant, plutôt rythmé, propose quelques bonnes surprises, même si cela manque un peu d’audace. Mais on se vide la tête et on passe un bon moment.

Buzz l'Eclair
Copyright Walt Disney Company

Visuellement neutre

Visuellement, Buzz l’Éclair se situe dans la lignée de Toy Story, mais avec un peu moins de couleur et d’imagination. C’est propre, mais ça manque d’un peu d’âme et de personnalité. On perd totalement l’aspect cartoon et cela donne parfois un peu l’impression que le film se prend un tout petit peu trop au sérieux. Le casting voix est assez séduisant avec Chris Evans et James Brolin en tête d’affiche. Au final, tout cela manque de vrais morceaux de bravoure pour devenir inoubliable. On se contentera donc de ce petit plaisir sans aspérité, efficace et divertissant. Bref, si on ne va pas vers l’infini et au-delà, on passe néanmoins un bon moment.

LA NOTE : 11/20

Fiche technique :
Réalisation : Angus MacLane
Scénario : Angus MacLane et Jason Headley, d’après les personnages créés par Pete Docter, John Lasseter, Joe Ranft et Andrew Stanton
Musique : Michael Giacchino
Production : Galyn Susman
Production déléguée : Pete Docter
Durée : 105 min

Casting :
Chris Evans : Buzz Lightyear
Peter Sohn : Sox
Keke Palmer : Izzy Hawthorne
Dale Soules : Darby Steel
Taika Waititi : Mo Morrison
Uzo Aduba : Alisha Hawthorne
James Brolin : Zurg
Efren Ramirez : Airman Diaz
Mary McDonald-Lewis : I.V.A.N.
Dylan Bruce : Eric/Deric
Angus MacLane : Zyclops
Bill Hader : Featheringhamstan
Isiah Whitlock Jr. : le Commandant Cal Burnside
Timothy Peake : Tim du centre de contrôle de mission

Fiche Allociné : https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=288842.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.