UN ÉCHEC DE MAIGRET : Commissaire sans défauts ?

Un Échec de Maigret

Le moins que l’on puisse attendre d’un des plus célèbres détectives de la planète qui fait face à un nouveau mystère, c’est qu’il le résolve à la fin du roman. Mais quand on tient dans ses mains un roman intitulé un Échec de Maigret, on se se demande si l’heure n’est pas venue de voir notre héros pris à défaut. L’impensable semble alors possible. Qu’en est-il vraiment à la fin de cet ouvrage ? Ne comptez pas sur moi pour le révéler ici. Il serait vraiment dommage de gâcher un des meilleurs épisodes des « aventures » du commissaire à la pipe.

Savoureux portraits

Les enquêtes du commissaire Maigret, comme le reste de l’œuvre de Georges Simenon, constitue une occasion d’examiner les travers de la bourgeoisie. Ici c’est la figure du parvenu qui joue un rôle central. Comme toujours, le portrait est savoureux, acide et piquant. Mais ceux dressés à travers la galerie de personnages riche et convaincante, le sont tout autant. Ce qui fait la qualité particulière d’un Échec de Maigret est que tout cela vient se greffer sur un mystère dont on attend vraiment le fin mot avec une certaine impatience. En un mot, il allie l’étude des mœurs avec un récit policier prenant. On regrettera juste un dénouement qui laisse un peu le lecteur sur sa faim.

Une si belle plume

J’ai si souvent ici souligné la qualité de la plume de Georges Simenon (pas plus tard qu’il y a un an en vous parlant de la Grande Perche) que j’aurais presque envie de m’excuser auprès de mes (rares) lecteur. Mais ce n’est pas de ma faute si la qualité de l’écriture contribue de manière importante au plaisir que l’on prend à lire n’importe quelle œuvre du romancier belge. Dans un Échec pour Maigret encore, on ne peut que se montrer admiratif devant un style aussi agréable et plaisant. Vivant aussi bien dans les dialogues que les descriptions. Bref une écriture comme j’aimerais en avoir une au bout de mon stylo ou de mon clavier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.