ACCUEILJ'AIME/J'AIME PASPHOTOSJEUXLIENSME CONTACTERLIVRE D'OR
Accueil
Retrouvez ci-dessous les trois derniers articles publiés sur mon site. Et pensez à laisser un mot sur le livre d'or !
 

NO CITIES TO LOVE (Sleater Kinney), ROCK OR BURST (AC/DC), LIVE IN PARIS (The Quincy Jones Big Band) : Voyage en terre inconnue

Mes Passions - Musique

nocitiestolovesleaterkinneyOn commence cet avis l'inconnu de la bande. Ou plutôt les inconnues, puisque Sleater Kinney est un groupe de punk 100% féminin qui nous vient des Etats-Unis. Avec Nos Cities to Love, un album qui marque leur grand retour après 10 ans de silence, elles nous livrent un rock direct et pour tout dire quelque peu basique. L'énergie compense le manque de maîtrise. Bref, c'est bien du punk. Mais au final, ce n'est pas hyper varié non plus. Agréable certes, mais rien d'inoubliable. On retiendra simplement le titre No Anthems, qui résume à lui seul tout l'album.

rockorburstacdcOn par en Australie pour retrouver AC/DC, vielle connaissance s'il en est. Rock or Burst nous offre un rock plus en maîtrise que d'habitude. L'âge et la maturité sans doute. La ligne mélodique est plus claire et la voix généralement moins poussée. Si cela change quelque peu de ce qu'ils nous livrent d'habitude, au sein de l'album, les titres se ressemblent quand même beaucoup. Mais tout de même, le résultat reste remarquablement solide et maîtrisé.

Read more...

 

LA PLANETE DES SINGES : SUPREMATIE : Dernier souffle avant le déclin

Les Blogs - Blog ciné

laplanetedessingessuprematieafficheLe mythe de la Planète des Singes a donné lieu à bien des films aux qualités diverses et variées. Pendant longtemps, on pouvait facilement prétendre que rien n'égalait le premier d'entre eux. Même Tim Burton n'a pas réussi à produire un remake vraiment convaincant. Puis est venu La Planète des Singes : les Origines, sorti en 2011 qui a séduit le public et les critiques, avec pour mérite en plus de raconter une histoire relativement inédite. La suite, la Planète des Singes : l'Affrontement ayant été elle aussi très réussie, c'est avec une vraie impatience que l'on attendait la Planète des Singes : Suprématie, qui s'annonçait comme un des principaux blockbusters estivaux. Le résultat est plaisant, mais limité.

La Planète des Singes : Suprématie repose sur un scénario parfois fragile. En effet, on assiste quand même à une succession de choix très hasardeux de la part des protagonistes, qui décrédibilise l'ensemble. On le sait, au cinéma, quand quelqu'un vise mal, il le fait et on l'accepte aisément, mais ici le film tire un peu trop sur cette corde quand ça l'arrange. De manière générale, l'histoire ne parvient pas aussi à nous faire ressentir réellement l'importance de l'enjeu. On a bien du mal à se dire que l'avenir de la Planète se joue sous nos yeux. En fait, on sent quand même un réel essoufflement des scénaristes qui n'ont pas su insuffler dans cet épisode un souffle nouveau.

Read more...

 

LES CONFIDENCES D'ARSENE LUPIN (Maurice Leblanc) : Belles confidences

Mes Passions - Lectures

lesconfidencesdarsenelupinJe n'ai vraiment découvert l'univers d'Arsène Lupin que très récemment. Mais à chaque tome que je parcours, je m'y attache un peu plus. Les Confidences d'Arsène Lupin n'aura fait que renforcer cet attachement. En effet, il est pour l'instant mon volume préféré. Une nouvelle série de nouvelles, mais qui cette fois brille par sa constance dans la qualité. Un recueil qui permet donc de mieux comprendre comment ce personnage a réussi à rentrer à ce point dans la légende et l'imaginaire collectif de notre pays.

On pourrait cependant reprocher à Maurice Leblanc de ne pas vraiment chercher à se renouveler. Il est vrai que les récits se suivent et sont tout de même à peu près toutes sur le même schéma. Certes, à chaque fois la situation évolue, mais il est vrai qu'il y a énormément de similitudes entre tous ces récits. Mais la répétition donne aussi paradoxalement son intérêt à Les Confidences d'Arsène Lupin. A chaque fois, on se demande ce que l'auteur va bien pouvoir inventer pour mettre en lumière l'incroyable ingéniosité de son personnage.

Read more...