ACCUEILJ'AIME/J'AIME PASPHOTOSJEUXLIENSME CONTACTERLIVRE D'OR
Accueil
Retrouvez ci-dessous les trois derniers articles publiés sur mon site. Et pensez à laisser un mot sur le livre d'or !
 

LES QUATRE (Agatha Christie) : Hercule Poirot 007

Mes Passions - Lectures

lesquatreAgatha Christie est sans doute l'auteur dont j'ai lu le plus de livres. Je pense même que je peux enlever sans risque le « sans doute ». Ses romans ont pourtant un style particulièrement reconnaissable et les intrigues ont souvent beaucoup de points communs entre elles. Pourtant, quand on aime Hercule Poirot ou Miss Marple, on ne se lasse pas de ces histoires de meurtres au sein de la bonne société anglaise. Et le plaisir est d'autant plus grand lorsque l'on attaque une de ces œuvres pour très vite s'apercevoir qu'elle ne correspond pas du tout à ce qu'Agatha Christie nous réserve habituellement. Pourtant, les Quatre met bien en scène le célèbre inspecteur belge.

Les Quatre tient en effet plus du roman d'espionnage que du roman policier. La bibliographie d'Agatha Christie compte quelques ouvrages de ce type, cela ne constitue donc pas en soi une surprise. Par contre, voir Hercule Poirot en être le principal protagoniste est assez inattendu. En écrivant cette critique, j'ai découvert que le roman est en fait un recueil de douze nouvelles qui ont été rassemblées pour former une seule et même histoire. Cela explique le côté quelque peu haché du récit, qui avance par petits à-coups. C'est assez dommage ne pas avoir conservé la structure originelle. Le choix de le faire passer pour un roman classique rend la structure de l'histoire assez peu fluide et crée un peu d'incompréhension quand on ignore cette anecdote.

Read more...

 

AMERICAN UTOPIA ON BROADWAY (David Byrne), WEST OF EDEN (HMLTD), AND IT'S STILL ALRIGHT (Nathaniel Rateliff) : En quête d'harmonie

Mes Passions - Musique

americanutopiaonbroadwaydavidbyrneDavid Byrne est avant tout connu pour être le chanteur du groupe Talking Heads. Mais il mène également une carrière solo. En 2018, il sortait American Utopia. Un an plus tard, il sortait un version live de cet album, Americain Utopia on Broadway. Sa voix nasillarde et ses mélodies faiblardes nous font vite penser que le résultat n'est pas d'un intérêt flagrant. Certes, les titres nous offrent une certaine variété, mais la qualité globale nous fait parfois plus penser à la Fête de la Musique au coin de la rue qu'à Broadway (bon, je suis un peu sévère là!). Les mélodies se montrent le plus souvent relativement lancinantes. On retiendra cependant le titre Toe Jam qui s'avère entraînant et énergique.

westofedenhmltdOn poursuit avec les anglais de HMLTD dont West of Eden est le premier album studio, après un EP et quelques singles. Ils nous offrent un rock pas très harmonieux. Les sonorités nous rappellent parfois The Cure, mais sans le même talent. Parfois, le chant semble correspondre à peine à la musique. En fait, si certains titres semblent quand même plus aboutis, certains sombrent dans le n'importe quoi. Le groupe semble revisiter le rock des années 80 pour un résultat très inégal. Les bons titres sont un peu plus nombreux dans la deuxième partie de l'album, mais on reste sur une impression très mitigée.

Read more...

 

INVISIBLE MAN : Retour réussi

Les Blogs - Blog ciné

invisiblemanafficheCette critique constitue évidemment un moment particulier puisque c'est la première que j'écris depuis près de trois mois. Vous imaginez bien que je n'ai pas pu attendre à l'annonce de la réouverture des cinémas et dès lundi 17h30, je prenais place dans une salle obscure, un peu ému je dois l'admettre. Quel bonheur de se retrouver devant ce grand écran ! Le bonheur n'aurait évidemment pas été complet si le film que j'avais choisi s'était avéré mauvais. Heureusement, il n'en fut rien et Invisible Man m'a fait passer un très bon moment. Un thriller somme toute classique, un tout petit peu long, mais quand même globalement très bien foutu.

Invisible Man nous propose un scénario en plusieurs séquences. La première, celle où l'héroïne sent autour d'elle la présence d'un homme invisible (je ne crois pas trop spoiler, vu le titre et la bande-annonce) reste la plus réussie. C'est tout simplement flippant, même si les ressorts sont archi connus. La réalisation joue parfaitement son rôle, car faire naître la peur à partir de quelque chose que l'on ne voit pas n'est pas si évident. On pourra simplement regretter qu'à partir du moment où l'histoire commence à passer à autre chose, le rythme ne s'accélère pas plus franchement. On ne s'ennuie jamais mais le récit aurait gagné à être plus tranchant dans des parties plus tournées vers l'action pure.

Read more...