ACCUEILJ'AIME/J'AIME PASPHOTOSJEUXLIENSME CONTACTERLIVRE D'OR
Accueil
Retrouvez ci-dessous les trois derniers articles publiés sur mon site. Et pensez à laisser un mot sur le livre d'or !
 

DESOBEISSANCE : Le mot de la fin

Les Blogs - Blog ciné

desobeissanceafficheCertaines bandes-annonces indiquent de manière bien trop claire et exhaustive le contenu d'un film et parfois jusqu'au dénouement. Personnellement, cela ne me donne jamais l'envie d'aller voir le long métrage en question, bien au contraire. Ainsi, je n'étais pas spécialement emballé à l'idée d'aller voir Désobéissance. Finalement, je me suis laissé tenter. Le scénario était bien celui que j'imaginais, mais heureusement il n'avait pas exposé non plus toute sa richesse au travers de la bande-annonce. On peut regretter d'avoir dévoilé tant de choses au public avant même le début du film. Mais en tout cas, le spectateur, et moi-même évidemment, ne regrette pas d'y avoir été malgré tout.

Désobéissance vaut bien de se rendre dans une salle obscure car il nous propose déjà un dénouement que la bande-annonce ne laissait pas spécialement présager. Cela permet de créer une réelle tension narrative du début à la fin, combien même le chemin parcouru reste pendant longtemps relativement balisé et attendu. Le rythme est assez lent de plus, le récit aurait donc pu facilement perdre tout intérêt et plonger le spectateur dans l'ennui. Mais la curiosité de ce dernier reste vive de bout en bout et jusqu'aux dernières secondes il se demande où tout cela va le mener. Apporter une belle conclusion est particulièrement cruciale pour une histoire dramatique et elle est ici assez convaincante pour laisser le spectateur sur une excellente impression.

Read more...

 

CHAMPIONS : Moral de vainqueurs

Les Blogs - Blog ciné

championsafficheLe handicap est un sujet particulièrement périlleux dans lequel un scénariste a vite fait de se prendre les pieds. On peut facilement tomber dans un pathos lourdingue et une émotion tellement facile et forcée qu'elle n'émeut pas une seule seconde. Cependant, il peut aussi nous offrir de très beaux moments de cinéma. On peut penser alors à Intouchables, un des plus grands succès de l'histoire du cinéma français. Je pencherai plutôt pour Hasta la Vista, un film belge, sorti la même année et tout aussi inoubliable. Champions est-il un film du même acabit ? Malheureusement non ! Il n'empêche qu'il nous offre un bien agréable moment.

Le handicap mental renforce encore les écueils sur lesquels un scénario peut s'échouer, comparé au handicap physique. Champions y échappe quasiment tout du long grâce à ses personnages. Si on s'attache terriblement à cette équipe réellement hors du commun, ce n'est pas par pitié. Jamais ce sentiment ne naît dans l'esprit du spectateur. Non, c'est bien les personnalités des protagonistes aussi diverses qu'affirmées qui nous charment et nous font dire que l'on a fait de belles rencontres à travers ce film. Au final, le handicap devient presque secondaire, même s'il demeure évidemment central. Tout cela est filmé avec une infinie tendresse et beaucoup d'humour par Javier Fesser. Il est vraiment difficile de rester indifférent, combien même on n'a aucune affinité pour la grosse balle orange.

Read more...

 

DEADPOOL 2 : Si bon mauvais goût

Les Blogs - Blog ciné

deadpool2afficheC'est depuis que Marvel a compris que le second degré donnait à ses productions un charme supplémentaire, que cet univers a définitivement conquis le cœur d'un large public, bien au-delà de son audience initiale. Il a vraiment su pousser cette logique aussi loin que possible avec le premier Deadpool qui avait constitué une belle surprise et une franche réussite. Evidemment, il n'y a rien de plus difficile que de reproduire l'effet de surprise. Deadpool 2 n'y parvient pas vraiment. Cependant, il nous livre tellement de bonnes choses qu'il est difficile de ne pas apprécier pleinement cette friandise cinématographique de très mauvais goût parfois. Mais le mauvais goût est tellement bon parfois aussi.

Deadpool 2 est excellent parce qu'il est avant tout très drôle. Il nous offre une foule d'éclats de rire francs et clairs. Tout cela repose sur un humour à ne pas mettre devant les yeux les plus sensibles et chastes et qui est souvent compréhensible que l'on saisit la référence sur lequel il s'appuie. Pas toujours hyper abordable donc, mais terriblement efficace. Le grand mérite de ces dernier épisode est d'avoir su garder une réelle intensité pour compenser la perte par rapport à l'épisode précédent de la joie de la découverte d'un personnage assez à part dans l'univers Marvel. On échappe donc complètement à l'impression de réchauffé et on n'a pas du tout la sensation qu'on soit arrivé au bout du potentiel de cet anti-héros absolu. Le côté complètement décalé de ses aventures fait vraiment souffler un vent de fraîcheur dans un univers qui gagne vraiment à ne pas se prendre trop au sérieux (prends en de la graine DC!).

Read more...